30.000 executionsRadio Farda, 22 juillet - L'imam du vendredi de Téhéran, Ahmad Khatami, a déclaré qu'il fallait donner une médaille d'honneur à ceux qui, sous les ordres de l'ayatollah Rouhollah Khomeiny, ont exécuté des milliers de prisonniers durant l'été 1988 en Iran.

« Sévir contre eux [les dissidents emprisonnés] et éliminer les Monafeghine [membres de l'organisation des Moudjahidines du peuple, ou OMPI, opposée au régime] était l'une des actions les plus justes et les plus précieuses de l'imam, et toutes les personnes qui se sont conformées à son décret devraient être se voir décerner une médaille d'honneur. »

En écho à une déclaration antérieure du guide suprême, Khatami a mis en garde contre des sites internet non identifiés qui, comme il le dit, « échangent la place des martyrs avec celle des bourreaux ».

Khatami est un ultra enflammé qui se fait toujours l'écho des déclarations les plus radicales ou qui développe des slogans lancés par Ali Khamenei et ses partisans conservateurs.

L'exécution de milliers de prisonniers qui purgeaient leurs peines dans les derniers jours de la guerre Iran-Irak est devenue une tache indélébile sur le bilan du pays. Toute référence à l'événement, qui a mené quelque 3 000 à 5 000 prisonniers* à être exécutés durant l'été 1988, était strictement interdite en Iran.

Néanmoins, c'est l'ayatollah Hossein-Ali Montazeri, l'ancien successeur de Khomeiny, qui, pour la première fois, a écrit ouvertement sur le massacre dans ses mémoires, en 2000. Cependant, ses mémoires ont eu un nombre limité de lecteurs.

Plus tard, en août 2016, lorsque le fils de Montazeri, Ahmad, a mis en ligne un enregistrement de son père qui blâmait ceux qui étaient responsables d'appliquer l'ordre de Khomeiny, cela a fait immédiatement l’effet d’une bombe.

Dans le fichier audio enregistré en 1988, alors que les exécutions étaient toujours en cours, on entend Montazeri fustiger ceux qui sont responsables d'exécuter le décret de Khomeiny.

« À mon avis, le plus grand crime de l'histoire de la République islamique pour laquelle l'Histoire nous condamnera a été commis par vous », déclarait Montazeri en critiquant quatre responsables judiciaires directement impliqués dans les exécutions, y compris le ministre actuel de la Justice Mostafa Pourmohammadi, Ebrahim Raïssi, qui a perdu contre Hassan Rohani l'élection présidentielle de mai, Morteza Eshraqi et Hossein Ali Nayyeri.

« Vos noms seront inscrits dans l'histoire en tant que criminels », disait Montazeri aux quatre hommes, qui ont été appelés plus tard le Quatuor de la mort ou la Commission de la mort.

Pourmohmmadi a défendu les exécutions de masse après la mise en ligne du fichier audio de Montazeri, en assurant que « nous sommes fiers d'avoir exécuté l'ordre de Dieu contre les Monafeghine [littéralement « hypocrites » un terme péjoratif utilisé par les responsables iraniens pour se référer aux membres de l'OMPI] et de nous être opposés avec force contre les ennemis de Dieu et de la nation [iranienne] ».

Pendant son sermon du vendredi, Khatami a déclaré que les gens devraient relire les livres sur les événements des années 1980 en Iran pour savoir clairement ce qui s'est passé. « Il ne faut pas échanger la place des bourreaux avec celle des martyrs », a-t-il réitéré.

Le massacre des prisons de l'été de 1988 a également été mis en lumière lors de la récente campagne présidentielle.

Onze jours avant le vote, Rohani, se référant implicitement à Raïssi son principal challenger conservateur et membre du Quatuor de la mort, l'a ridiculisé en disant : « Les Iraniens déclarent qu'ils n'acceptent pas ceux qui, ces 38 dernières années, n'ont rien su faire d'autre qu'emprisonner et exécuter. »

Le vice-président du Parlement, Ali Motahari, un député ouvertement conservateur, a lancé un appel surprenant en 2016 pour l'ouverture d'une enquête sur le massacre.

* Le nombre de victimes du massacre des prisonniers politiques de l'été 1988, dépasse les 30.000 (Note de CSDHI)

Recherche

Twitter

RT @VOAIran: برگزار کننده تجمع علیه هیئت ایران در سازمان ملل، «سازمان جوامع ایرانیان آمریکا» موسوم به OIAC است. https://t.co/UQROUiBX6N

csdhi.org