Activités

Rassemblement des Iraniens à Taverny

Active ImageEnsemble pour des libertés fondamentales Samedi
ville-taverny.fr - 26 juin , le stade Jean Bouin accueillera près de 20.000 Iraniens du sol français ainsi que toutes les personnes attachées aux valeurs démocratiques. Ce meeting organisé par le Conseil National de la Résistance Iranienne (CNRI) appelle tous les compatriotes à soutenir un peuple en lutte pour la défense de ses droits et de ses libertés fondamentales et commémorer le 20 juin 1981 ainsi que le premier anniversaire du soulèvement national en Iran.

 

Lire la suite...

Iran-PE: comité d'accueil houleux pour Mottaki au Parlement européen (vidéo)

Active ImageCSDHI - Les eurodéputés n'ont pas raté l'accueil houleux qu'ils ont réservé à Mottaki le ministre iranien des affaires étrangères. Manifestation, "assassin !", portraits de Néda en mains, ils l'ont attendu de pieds fermes, vice-président du PE en tête. (voir le clip) http://www.youtube.com/watch?v=Kr0aB_Yjnjo

On remarquait aussi la vice présidente de la commission des femmes. Italiens, espagnols, britanniques, et de biens d'autres nationalités, ils n'ont rien épargné à Mottaki. Le régime iranien avait fait des mains et des pieds pour obtenir l'audition, exigeant même une conférence de presse et un cérémonial. Il a été servi. Il faut saluer la démarche audacieuse et courageuse des eurodéputés.

Lire la suite...

Disparition d'un cinéaste opposant iranien en Allemagne

 CSDHI - Un cinéaste opposant iranien, Daryush Shokof, a disparu le 24 mai à Cologne (ouest de l'Allemagne), a annoncé lundi un porte-parole de la police de la ville rhénane.
Le porte-parole n'était pas en mesure de fournir davantage de précisions, mais un avis de disparition a été lancé à Berlin.

L'artiste qui vit en Allemagne devait se rendre ce jour-là à Paris mais n'a plus été vu depuis, selon le mouvement d'opposition Conseil national de la résistance en Iran.

Lire la suite...

Manifestation contre les condamnations à mort

Active ImageLieu : Place Iéna (métro Iéna), Paris 16ème.
Date : dimanche 23 mai 2010 de 16h à 17h.

A l'aube du premier anniversaire du soulèvement populaire iranien, le régime dictatorial des mollahs intensifie le climat de peur et de terreur dans la société en augmentant considérablement le nombre d'exécutions dans différentes villes d'Iran, en dressant les potences de pendaison dans les lieux publics, en recourant à toute sorte de répression et en arrêtant amplement les jeunes et les femmes d'Iran.

Dimanche 9 mai 2010, le régime des mollahs a procédé à l'exécution de cinq prisonniers politiques.

Lire la suite...

Manifestation à Paris

Active ImageCondamnons l'exécution des prisonniers politiques en Iran !

Après le soulèvement courageux des travailleurs et des Iraniens laborieux à l'occasion de la journée mondiale du travail et à l'aube du premier anniversaire du soulèvement populaire iranien, le régime morbide des mollahs intensifie le climat de peur et de terreur dans la société en augmentant considérablement le nombre d'exécutions dans différentes villes d'Iran, en dressant les potences de pendaison dans les lieux publics, en recourant à toute sorte de répression et en arrêtant amplement les jeunes et les femmes d'Iran.

C'est dans ce climat que le régime cruel des mollahs a procédé à l'exécution de cinq prisonniers politiques le dimanche 9 mai 2010:

Lire la suite...

Soutenons le soulèvement du peuple d’Iran ! Défendons la cité d’Achraf !

Active ImageRassemblement à Paris -  Samedi 27 mars, Place du Châtelet, de 16h à 17h

CSDHI - La révolte depuis 9 mois de la jeunesse et de millions d'Iraniens aux cris de « mort au dictateur » et «mort à Khamenei » (guide suprême des mollahs) pour mettre fin à ce régime barbare, a enragé la tyrannie religieuse.

Le soulèvement populaire pour la Fête du Feu le 16 mars a prouvé une fois de plus l’échec de la dictature et de son appareil répressif. Dans une fatwa, Khamenei avait appelé deux jours avant au boycott de cette fête traditionnelle. Le régime a tout fait, y compris des condamnations à mort de manifestants arrêtés le 27 décembre, pour empêcher les protestations.

Lire la suite...

Les Iraniens manifestent toujours à Paris

CSDHI - Inlassablement, chaque semaine à Paris, Iraniens et Français d'Ile de France se retrouvent à Paris pour manifester contre la répression en Iran en soutien au soulèvement et à la Cité d'Achraf. Active Image
photo du samedi 6 mars

Soutenons le soulèvement héroïque du peuple d’Iran ! Défendons la ville d’Achraf !

CSDHI - La révolte de la jeunesse et de millions d'iraniens aux cris de « mort au dictateur » et «mort à Khamenei » (guide suprême du régime) pour mettre fin à ce régime barbare faisant rage depuis 8 mois, a enragé les mollahs sanguinaires.

A bout de souffle, le régime des mollahs cherche à entraver le développement de la révolte populaire par des exécutions de prisonniers politiques et de manifestants emprisonnés.

Lire la suite...

Rassemblement à Paris,Le samedi 27 février

Soutenons le soulèvement héroïque du peuple d’Iran !
Défendons la ville d’Achraf !

CSDHI - La révolte de la jeunesse et de millions d'iraniens aux cris de « mort au dictateur » et «mort à Khamenei » (guide suprême du régime) pour mettre fin à ce régime barbare faisant rage depuis 8 mois, a enragé les mollahs sanguinaires.

A bout de souffle, le régime des mollahs cherche à entraver le développement de la révolte populaire par des exécutions de prisonniers politiques et de manifestants emprisonnés.

Lire la suite...

Rassemblement de soutien au soulèvement héroïque du peuple d’Iran, des prisonniers et des condamnés

Samedi 20 février, Place du Châtelet, de 16h à 17h

CSDHI - La révolte de la jeunesse et de millions d'Iraniens aux cris de « mort au dictateur » et « mort à Khamenei » (guide suprême du régime) pour mettre fin à ce régime barbare faisant rage depuis 8 mois, a enragé les mollahs sanguinaires.
 
A bout de souffle, le régime des mollahs cherche à entraver le développement de la révolte populaire par des exécutions de prisonniers politiques et de manifestants emprisonnés. Les ténors du régime taxent les manifestants de « mohareb » ou « ennemis de Dieu » qui doivent être exécutés.

Lire la suite...

Recherche

Twitter