Activités

ONU/Genève : Appel à une enquête sur le massacre de 1988 en Iran

behzad naziriCSDHI - Le 15 septembre, lors de la 33e session du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève, Behzad Naziri, représentant de la résistance iranienne, est intervenu pour dénoncer les crimes du régime des mollahs en Iran. Il a demandé au Conseil de l'ONU d'ouvrir une enquête sur le massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988 sur ordre de Khomeiny.

Lire la suite...

Le leadership de l'Iran souillé par les exécutions de 1988

Iran leadership tainted by 1988 executions UN must investigateUPI - BRUXELLES, 2 septembre (UPI) - Par Struan Stevenson *- L'exécution sommaire de plus de 30.000 prisonniers politiques par le régime d'Iran au cours de l'été 1988 doit certainement être classé comme l'un des crimes les plus horribles contre l'humanité de la fin du 20e siècle.

Lire la suite...

Iran : Où avez-vous enterré mon frère ?

ahmad raoufPar Massoumeh Raouf, ancienne détenue politique iranienne *

Tribune de Genève, 7-8 septembre 2016 - Depuis plusieurs semaines, la diffusion sur les réseaux sociaux d’une bande audio bouleversante de la rencontre, le 15 août 1988, entre Montazeri, le dauphin déchu de Khomeiny, et des membres de la «commission de la mort», lève le voile sur l’ampleur du massacre des prisonniers politiques en Iran.

Lire la suite...

Kouchner en France exhorte une enquête sur le massacre de 1988 en Iran, qu'il qualifie de « crimes contre l'humanité »

kouchner massacrePOLITICO -L'ancien ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner et un éminent avocat des droits de l'homme ont appelé à une enquête internationale sur le massacre des milliers de prisonniers politiques en Iran, en 1988, alors que de nouvelles allégations liées à des membres du gouvernement actuel du pays montrent qu'ils ont participé à la frénésie des exécutions.

Lire la suite...

Iran /témoignage : “Si vous voulez savoir où est la tombe de votre fils exécuté, il faut payer”

razieh paranak CSDHI - « Je m'appelle Razieh Parandak-Bigham, je suis la mère d’Amir-Mehran Bigham. Il a été arrêté alors qu'il était en terminal, le 20 juin 1981 dans une manifestation à Karadj (en banlieue de Téhéran). » La voix ferme, mais le regard lointain où affleure une douleur intacte de mère, Razieh raconte son calvaire semblable à celui de dizaines de milliers de familles en Iran.

Lire la suite...

Recherche

Twitter