Liberty1CSDHI - Après la pluie de 50 roquettes qui s'est violemment abattue sur le camp Liberty en Irak sensé abriter des réfugiés iraniens sans défense,  les habitants compte leurs blessés. Ce n'est malheureusement pas la première fois qu'ils sont bombardés et cela met en exergue le problème de leur sécurité.

 

Les habitants, des civils sans défense dont le seul tort est d'être des opposants au régime des mollahs en Iran, ont relevé une quarantaine de blessés. La providence a permis d'éviter des morts. Des dégâts importants sont à déplorer, de nombreux barraquements ayant été détruits par les flammes.

Il serait temps pour les autorités onusiennes et américaines, qui ont signé des floppées d'engagements à garantir la sécurité de cette population civile, de traduire dans la pratique leurs promesses. 

Il faut encore souligner que l'attaque survient au bout de huit jours d'un blocus médical, en vivres et en carburant du camp. Des milices aux ordres de la Force Qods des gardiens de la révolution iranien sont derrière cette attaque criminelle.

Il est évident que le régime iranien qui redoute vivement son opposition, est en position de faiblesse pour avoir ordonné ce bombardement. Le 9 juillet au Bourget, des dizaines de milliers d'Iraniens et de défenseurs de la liberté apporteront un soutien sans faille aux résistants iraniens et condamneront la tyranniede Téhéran. Des centaines de personnalités et de décideurs politiques du monde entier en feront autant.

liberty2

Liberty3

liberty 5

 

liberty 6

 

Recherche

Twitter