Majid Asadi 500x300CSDHI - Majid Asadi, un prisonnier politique et militant civil qui est détenu dans un état d’incertitude dans la prison de Gohardasht, en Iran, est actuellement privé de traitement médical dans un hôpital à l'extérieur de la prison. Il a récemment souffert de problèmes digestifs en prison.

La mère de Majid Asadi dit que l’on suspecte que son fils soit atteint d’un cancer de l'intestin. « La maladie intestinale de mon fils s’est encore aggravée et il ne peut plus rien manger du tout, il a des nausées, il ne peut même pas dormir la nuit à cause de l’intensité de la douleur. Il souffre de douleurs abdominales mais les autorités pénitentiaires s'en moquent. Majid devrait être admis dans un hôpital en dehors de la prison, je ne sais pas quoi faire maintenant », a-t-elle ajouté.


Récemment, trois prisonniers politiques de la prison de Gohardasht ont également exprimé leur inquiétude face à la détérioration de l'état de santé de Majid Asadi et ils ont souligné que les autorités pénitentiaires refusaient de lui fournir des soins.


Majid Assadi a été arrêté par des agents du ministère iranien du renseignement, le 18 février 2017. Assadi a été maintenu en isolement pendant 50 jours et a été incarcéré dans les quartiers 209 et 240 de la prison d'Evine pendant des mois avant d'être transféré dans la prison de Gohadasht à Karaj, à l'ouest de Téhéran.

Incidemment, son transfert a été effectué peu de temps avant la tournée des ambassadeurs étrangers à Evine.


Après des mois, Assadi attend toujours d'être jugé pour avoir soutenu le groupe d'opposition, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran.


Assadi a déjà purgé une autre peine de prison de quatre ans de 2011 à 2015 pour avoir assisté à une cérémonie commémorative des victimes des manifestations étudiantes de 1999 à Téhéran.

 

Source : Les droits de l’homme en Iran

Recherche

Twitter