prisonCSDHI - Un groupe de prisonniers politiques a écrit une lettre à Mme Asma Jahangir, la rapporteuse spéciale de l'ONU pour les droits humains en Iran, pour protester contre les fouilles au corps anormales et insultantes faites sur leurs épouses et leurs filles.

"Les fouilles au corps sont tellement humiliantes qu'elles ne peuvent pas être considérées comme des fouilles normales, écrivent-ils. En ce qui concerne nos familles, les gardiens de la prison emmènent chaque femme dans une pièce pour procéder à une fouille complète du corps. Dans la pièce, deux femmes les forcent à se mettre à moitié nues pour examiner toutes les parties de leur corps. Elles les palpent. Nos familles ne voulaient pas que les informations concernant ce harcèlement sexuel arrivent aux oreilles des médias et nous sommes les seuls à avoir été informés de ce genre de traitement dont sont victimes nos femmes et nos soeurs."

Signés : Vahed Kholossi, Hamid Babaï, Saïd Massouri, Abolghassem Foladvand, Zaniar Moradi, Shahin Zoghi Tabar, Reza Akbari Monfared, Hassan Sadeghi

Source : Blog Web, Zandaniran

Recherche

Twitter