atenaCSDHI - De nouvelles accusations ont été portées contre Atena Daemi, la militante des droits civiques emprisonnée, devant le tribunal de Moghadasi, en Iran, parce qu'elle avait fait une grève de la faim.

Cette nouvelle accusation a été faite après que les responsables de la prison d'Evine et de la clinique de la prison aient déposé une plainte contre elle pour avoir « perturbé l'ordre des prisons et insulté les agents ».

Le lundi 26 juillet, Atena Daemi a été emmenée au tribunal 4 dans la prison d'Evine pour rencontrer un interrogateur du nom de Hassani.


Mme Daemi a demandé à l'interrogateur de faire venir un médecin de confiance sur les lieux pour témoigner de sa santé tandis qu’elle était en grève de la faim.

 

Source : Les militants des droits de l'homme en Iran

Recherche

Twitter