prisonCSDHI - Selon des rapports, les interrogateurs du ministère du renseignement du régime iranien essaient de créer des conflits religieux et des affrontements entre les prisonniers de la prison de Zahedan (dans le sud-est de l'Iran) en utilisant leurs propres bandes de mafias qui y sont incarcérées.

Les rapports indiquent que, le lundi 9 août 2017, un certain nombre de bandits mafieux dans le quartier 3 de la prison de Zahedan ont tenté de s'affronter avec des prisonniers politiques, mais les prisonniers en particulier les ecclésiastiques sunnites qui sont incarcérés dans le quartier 3 ont fait preuve de patience et se sont abstenus d’entrer en conflit ou affrontements avec les groupes mafieux afin de résoudre le problème et de régler la question.


Cependant, quelques temps après, un gardien de prison, avec un autre agent du bureau d'inspection de la prison, a pénétré dans le quartier 3 et emmené un des prisonniers politiques hors du quartier. Mais à quelques mètres de la section, des bandes mafieuses de la prison ont quitté la section en même temps et ont essayé d'attaquer et de battre le prisonnier politique sur l'ordre des deux gardiens de prison.


Selon les rapports, d'autres prisonniers politiques ont organisé des manifestations massives contre l'action des gardiens de prison et des groupes mafieux.


En outre, l'une des autorités pénitentiaires a ordonné aux bandes mafieuses de la section 3 d'insulter les croyances religieuses des prisonniers politiques et des ecclésiastiques sunnites de ce quartier, afin de préparer le terrain à un conflit religieux et, finalement, s’engager dans une répression massive contre les prisonniers politiques.

Recherche

Twitter