grevistes de la faimCSDHI - Cela fait 38 jours que de nombreux prisonniers politiques de la prison de Gohardacht en banlieue de la capitale iranienne mènent une grève de la faim collective. Ils protestent contre leur transfert dans une section de haute sécurité et la destruction et la saisie de leur argent et de toutes leurs affaires personnelles.

La rapporteuse spéciale de l’ONU pour les droits humains en Iran a fait part de sa grande préoccupation pour la santé des grévistes de la faim qui se dégrade à vue d'œil.

Les familles de ces prisonniers politiques ont publié une lettre ouverte:

A nos chers proches, résistants et prisonniers

Cela fait des jours que vous protestez contre les conditions inhumaines et illégales en prison, en refusant de vous alimenter et nous voyons de près comment vous vous affaiblissez. Cependant ce qui nous donne le moral, c'est votre résistance et votre honneur dans votre lutte pour les droits humains des détenus. C'est pourquoi nous saluons vos efforts. Votre appel à la justice a été entendu par les Iraniens, les instances des droits humains et les organes internationaux et tous d'une seule voix reconnaissent vos droits.

Etant donné que vous êtes chers aux cœurs des Iraniens et que vous êtes la richesse et l'avenir de l’Iran et au-delà de l'affection et des sentiments familiaux qui nous lient, nous vous demandons si vous le jugez correct, de mettre fin à votre grève de la faim et de poursuivre votre protestation d'une autre manière pour obtenir ce que vous demandez.

Nous remercions vivement toutes les personnalités et tous les militants politiques et sociaux et les organes internationaux et des droits humains qui nous ont soutenu dans ces jours difficiles et angoissants.

Un collectif de famille des grévistes de la faim de la prison de Gohardacht

Le 6 septembre 2017

Recherche

Twitter

RT @VOAIran: برگزار کننده تجمع علیه هیئت ایران در سازمان ملل، «سازمان جوامع ایرانیان آمریکا» موسوم به OIAC است. https://t.co/UQROUiBX6N

csdhi.org