Prisonniers politiques

Sur les 140.000 prisonniers en Iran, seuls 12.000 méritent de rester en prison (autorité)

ImageSelon le quotidien Ressalat du 31 octobre, le directeur de l'organisation carcérale en Iran a déclaré qu'il y avait aujourd'hui  140.000 détenus dans ce pays.  Le nombre de personnes dont la présence est dangereuse dans la société et qui doivent rester en prison est juste de  10.000 ou 12.000 personnes, a-t-il ajouté.

Au début de la réunion du Comité sur la réduction des peines, Ali Akbar Yasaguy a indiqué que l'emprisonnement des gens pour cause de dette ou d'amende ne figure pas dans la charia.

Iran : la peine contre la directrice du journal Asia reconfirmée.

ImageBBC 27octobre2006 - Les autorités judiciaires de l'Iran ont convoquée pour la deuxième fois Saghi Baghernia, la directrice du journal Asia  pour l'envoyer en prison. Elle avait déjà été condamnée à six mois de prison ferme pour avoir publié dans son numéro du 5 juillet 2003 une photo de Maryam Radjavi à sa libération des prisons françaises. Le journal Asia est interdit depuis la publication de cette photo.

Lire la suite...

Trois prisonniers meurent mystérieusement en détention en Iran

ImageTéhéran, Iran, 24 octobre2006  - Trois hommes sont décédés dans des circonstances mystérieuses en prison en Iran.

Deux des prisonniers étaient retenus dans un centre de détention provisoire à Téhéran. Le troisième individu est mort alors qu'il était sur le point d'être libéré d'une prison de la ville de Tonekabon, dans le nord du pays.

Lire la suite...

Gravité de la surpopulation carcérale en Iran

ImageTéhéran , 24 octobre 2006- Le directeur de la prison de la ville d'Ahar, dans le nord ouest du pays, a annoncé que la population du petit complexe pénitencier avait atteint plusieurs fois sa capacité maximale.

Le responsable de la prison Mohammad Zeinali a déclaré à l'agence de presse gouvernementale Fars que le Complexe pénitencier d'Ahar avait une capacité de 50 prisonniers mais qu'il en renfermait 235.

Lire la suite...

Nouvelles pressions contre les détenus politiques

ImageCSDHI - 26 octobre 2006 - Les détenus politiques de la prison de Gohardacht de la ville de Karaj (à une quarantaine de km à l'ouest de Téhéran) ont été copieusement passés au tabac samedi, alors qu'ils s'apprêtaient de rompre la journée du jeûne de Ramadan.
Les gardes à la tête desquelles se trouvait un certain Barati, ont donné l'assaut au secteur 5 de la prison de Gohardacht où se trouvaient les détenus, blessant gravement plusieurs de ces derniers.

Lire la suite...

Prison confirmée pour un Français en Iran

ImageLe Figaro, 17 mars - La cour d'appel de Bandar Abbas (sud de l'Iran) a confirmé, hier, la peine de 18 mois de prison infligée en première instance au Français Stéphane Lherbier et à l'Allemand Donald Klein, arrêtés fin 2005 dans le détroit d'Ormuz (Golfe).


Lire la suite...

Quatre prisonniers politiques en grève de la faim

ImageTéhéran, 11 septembre - Deux nouveaux prisonniers politiques ont rejoint leurs compagnons de cellule qui mènent une grève de la faim dans une des prisons les plus connues d'Iran.

Valliollah Feiz-Mohammadi et Hodjat Zamani ont entamé une grève de la faim jeudi, aux côtés de Bina Darabzand et Behrouz Javid Téhérani. Ils ont ainsi formé le « comité de grève de la faim de la prison de Radjaï-Chahr ».

 

Lire la suite...

Emeute dans une prison en Iran

ImageIran Focus, Téhéran, 9 juillet - La prison de Radjaï-Chahr à Karadj, à l'ouest de la capitale, a été secouée par une violente émeute mercredi, après que les gardiens aient tenté de transférer les prisonniers d'une section, selon une source informée.

La prison de Radjaï-Chahr, aussi connue sous le nom de Gohardacht, abrite avant tout des prisonniers politiques et a gagné sa triste notoriété au fil des ans en devenant un centre d'exécution de très nombreux opposants.

Lire la suite...

Un raid violent contre les prisonniers politiques

ImageIran Focus, Téhéran, 6 juillet - Les gardiens de la funeste prison d'Evine, où sont détenus des prisonniers politiques, ont lancé un raid sur la section 350 mardi, blessant des prisonniers et confiscant leurs affaires personnelles et manuscrites.

Le raid a eu lieu à 18h00, lorsque les gardiens de la prison dirigés par un officier du nom de Abbassi ont lancé l'assaut.

Des prisonniers politiques ont été blessés durant ce raid, dont Mohammad Moussavi et Mostafa Jokar. Les autorités voulaient les transférer à la prison de Radjai-Chahr de la ville de Karadj, à l'ouest de Téhéran, mais devant la résistance opposée par les autres prisonniers politiques, ils n'ont pas encore été déplacés.


 
 

Lire la suite...

Recherche

Twitter