fuite des cerveauxCSDHI - Le chef du Département des sciences médicales de l'Université Hamedan a décrit le phénomène de la fuite des cerveaux dans le pays comme une catastrophe.

« Le départ de 180 000 diplômés du pays en 2015 et l'immigration vers d'autres pays, y compris le Canada, est égal au revenu total du pétrole, ce qui est une catastrophe pour le pays », a déclaré le Dr Rashid Heidari Moghaddam.


« La pire chose à propos de la fuite des cerveaux est que les (bons) gènes quittent également le pays, il est probable que nous assisterons à une diminution du QI dans le pays dans les décennies à venir », a-t-il ajouté.

 

Source : Agence de presse officielle, ISNA, le 12 décembre 2017

Recherche

Twitter