shahin mahinfarCSDHI - Shahin Mahinfar, militante des droits de l'homme, a dénoncé la prochaine élection du régime iranien et elle a déclaré qu'elle « ne votera pas pour les meurtriers de ses enfants ». Le fils de Mme Mahinfar, Amir Arshad Tajmir, a été écrasé par un véhicule des forces de sécurité lors d’un soulèvement, le 27 décembre 2009, à la suite des protestations des Iraniens contre les élections frauduleuses de l'année.
Elle a écrit dans son article : « Tout le monde est libre de voter, mais j'aimerais qu'ils comprennent que les jeunes hommes et les jeunes femmes qui sont tués dans les prisons n'ont personne pour les aider. Ce sont également des Iraniens et de la même race. Ils ont besoin d'emplois pour avoir une vie décente. Ils sympathisent avec les enfants de la rue. Leur cœur saigne pour les pères qui vendent leurs reins pour gagner le pain de leurs enfants ... Ils veulent avoir la liberté de parler de leurs souffrances ... Ils souffrent et ils ont besoin d’être soignés, ils ont besoin d'hôpitaux, de médecins et de médicaments. Ils veulent une assurance pour eux-mêmes et du pain pour leurs enfants ... Ils exigent leur dignité d’être humain et ils ne veulent pas être insultés et humiliés. Vous êtes libres de voter pour un candidat par respect pour un ami ou pour toute autre raison. Mais je ne voterai pas pour les meurtriers de mes enfants.

Source : Comité des femmes du CNRI

Recherche

Twitter

RT @VOAIran: برگزار کننده تجمع علیه هیئت ایران در سازمان ملل، «سازمان جوامع ایرانیان آمریکا» موسوم به OIAC است. https://t.co/UQROUiBX6N

csdhi.org