Répression

Iran : Un ancien étudiant s'immole par le feu à l'université de Téhéran

 Imagepour protester contre le viol de son épouse et de sa  fille par le régime

CSDHI - Un ancien étudiant des Beaux-Arts s'est immolé devant la bibliothèque centrale de cette université. Cet homme originaire de Kermanshah. Il s'est aspergé d'un liquide inflammable après avoir protesté et crié durant une quarantaine de minutes pour demander de l'aide à l'université. Cet ancien étudiant a déclaré que le tribunal avait confisqué ses biens et que lors des interrogatoires sa femme et sa fille avaient été violées. Il a également dit qu'il avait frappé à la porte de nombreuses institutions pour trouver de l'aide, mais qu'il n'avait pas reçu de réponses.

Lire la suite...

Iran : Menace de grève aux aciéries d'Ispahan

CSDHI - Les travailleurs de l’aciérie d’Ispahan ont menacé de faire grève le 28 février pour un problème de salaires dans un contentieux avec la direction nommée par le pouvoir.
Le groupe est la plus grande usine sidérurgique du pays avec 10.000 employés à temps partiel et 8000 à temps plein.

Lire la suite...

Iran : Descente policière aux domiciles des étudiants de Polytechnique et nombreuses arrestations

ImageCSDHI- Après le courageux soulèvement de l’Ecole Polytechnique de Téhéran, les agents du ministère du Renseignement (le Vevak) ont lancé une descente aux domiciles de nombreux étudiants le 24 février, et les ont emmenés vers une destination inconnue. Parmi les détenus figurent MM Ahmad Qasseban, Nariman Mostafavi, Mehdi Machayekhi et Abbas Hakim Zadeh.

Le 5 février, un autre groupe d'étudiants de la même université dont MM Hossein Torkachvand, Majid Tavakoli, Esmail Salmanpour et Vahid Danechyar, ont été arrêtés par des agents du Vevak et transférés à la section 209 de la prison d'Evine, à Téhéran. Ces étudiants sont actuellement en grève de la faim pour protester contre leur détention.

Lire la suite...

Iran : Les étudiants manifestent à Téhéran

ImageCSDHI-  Pour la deuxième journée consécutive, des centaines d’étudiants de Polytechnique à Téhéran, ont manifesté leur colère. Ils refusent que le régime enterre les ossements de soldats tués pendant la guerre Iran-Irak, aux cris de « mort au dictateur » contre Ahmadinejad.

Les informations reçues indiquent que la milice paramilitaire diffuse à pleine puissance des prières par haut-parleurs pour troubler la manifestation, mais les étudiants ont fait échouer la tactique du régime en augmentant eux aussi le volume des slogans contre le pouvoir et en poursuivant la manifestation.

Devant l’entrée principale de la faculté, ils ont entonné « mon camarade de classe » (une vielle chanson révolutionnaire iranienne).

Lire la suite...

Iran : Neuf millions d’affaires judiciaires traitées en 2008

CSDHI - Mahmoud Salar-Kia, procureur adjoint de Téhéran, a estimé que le nombre de neuf millions d’affaires judiciaires traitées en 2008, était « alarmant », a indiqué le quotidien officiel Etemad le 18 février.

Il a été nommé à cette fonction en 1998, alors que le système judiciaire traitait cinq millions d'affaires pénales. En dix ans, les chiffres ont doublé, et il trouve cela « alarmant » pour un pays de 70 millions d’habitants.

 

Lire la suite...

Iran - Arrestation des étudiants de l’université Allameh de Téhéran

ImageCSDHI - À Téhéran, le 14 février, Melle Nassim Soltan Beygui, une étudiante en communication de l’université Allameh et militante des droits des femmes, a été convoquée au « tribunal révolutionnaire » des mollahs. Son procès devrait se tenir le 21 février avec le juge Salavati. Avant cela, Mme Soltan Beygui avait été enlevée par des agents du Vevak en décembre 2007 et jetée en isolement à la section 209 de prison d'Evine. Elle a subi de violentes tortures physiques et psychologiques pendant 55 jours.

 

Lire la suite...

Iran - Arrestation des étudiants de Polytechnique de Téhéran

ImageCSDHI - Hossein Tarkachvand, Majid Tavakkoli, Esmaïl Salmanpour et Vahid Danechyar, tous étudiants à Polytechnique de Téhéran, ont été arrêtés par des agents en civil du Vevak le 5 février et incarcérés à la section 209 de la prison d'Evine.
Auparavant, M. Tavakkoli avait été incarcéré dans la même section pendant 15 mois et soumis à des tortures cruelles.

Par ailleurs, M. Mohammad-Pour Abdollah, étudiant en chimie de Téhéran, arrêté le 12 février, a été incarcéré à la section 209 et placé sous la torture.

Lire la suite...

Iran - Arrestation et torture de militants du mouvement étudiant dans diverses villes

ImageCSDHI - MM Ramine Sadeghi et Ebrahim Asl, étudiants d'Ardebil, ont été arrêtés par le Vevak le 3 février et transférés à la salle de torture du Vevak de la ville, où ils ont reçu notamment des chocs électriques et ont été privés de sommeil, pour leur soutirer des informations. Ramine Sadeghi a entamé une grève de la faim en signe de protestation.

Youness Mir-Hosseini et Esmaïl Jalilvand, deux étudiants de Chiraz, arrêtés ces dernières semaines par le Vevak et incarcérés, sont sousla torture. Les agents du Vevak refusent de résoudre la situation de Youness Mir-Hosseini alors qu'il est en grève de la faim depuis cinq jours. Il est en fin de ses études de droit.

 

Lire la suite...

Iran : 3500 travailleurs manifestent à Ahwaz

CSDHI - 3500 travailleurs de l’industrie des oléoducs ont manifesté dans les rues du sud-ouest de la ville d'Ahwaz, le 9 février.

Les travailleurs ont décidé de protester quand s’est propagée la nouvelle de la fermeture de leur entreprise. Ils exigent la sécurité de l’emploi en priorité car la direction refuse de leur verser leurs salaires en retard.

Lire la suite...

Iran : protestations sociales

CSDHI – Les salariés de l’entreprise de bois Taleghani se sont rassemblés devant le ministère du Travail à Téhéran, dans la rue Azadi, le 11 février pour faire entendre leur mécontentement. Ça fait trois ans que nous ne savons pas ce que va devenir notre entreprise en pleine crise, ont dit les manifestants, et un an que nous ne sommes pas payés. Ça ne peut plus durer.

Le 11 février, les employés de l’usine de tissage Khameneh de la ville de Chabestar (nord-ouest) ont a nouveau organisé un rassemblement de protestation. Voilà 18 mois qu’ils n’ont pas été payés. Le 9 février déjà, ils s’étaient rassemblés devant l’office du trvail de la ville de Tabriz pour faire réclamer leur dû.
 

Recherche

Twitter