Répression

Les carnets de Shabnam : pages noires des prisons d'Iran

chabnam 5CSDHI - Dans ses souvenirs bouleversants de prison en Iran où elle a passé cinq longues années (2009-2014), la militante étudiante Shabnam Madadzadeh désormais réfugiée à l'étranger, esquisse des portraits à vif de jeunes femmes broyées par la violence des mollahs tant dans la société iranienne que dans le système carcéral qui ne leur laissent aucune chance.

Lire la suite...

Des étudiantes interdites de stade en Iran

women entering stadium 02CSDHI - La direction du stade Enghelab a empêché des femmes d’entrer pour assister à un match de football entre deux clubs universitaires à Téhéran, en Iran. Et ce, en dépit des promesses faites selon lesquelles les femmes pourraient participer.

Lire la suite...

L'Iran cherche-t-il à habiliter des éléments extrémistes tels que ceux impliqués dans le massacre de 1988 ?

Irans former prison chief Assadollah LajevardiCSDHI - Le 28 juillet 2017 - Mohammad Sadegh Kushki, expert en questions politiques et internationales pour les groupes de Khamenei, a souligné que la solution à la crise de l'insatisfaction populaire et aux protestations est l'utilisation d'éléments criminels tels que Assadollah Lajvardi (le responsable de la prison d'Evine, connu sous le nom de « bourreau d’Evine ») dans les années 1980

Lire la suite...

Les carnets de Shabnam : la machine à broyer les femmes en Iran

shabnam madadzadeh 1CSDHI - Shabnam Madadzadeh a passé cinq longues années de sa jeunesse (2009-2014) dans les prisons des mollahs en Iran pour deux crimes impardonnables: avoir de la famille dans l'opposition et être elle-même dissidente. Désormais réfugiée à l'étranger, cette militante étudiante a brossé au fil d'une conversation bouleversante avec CSDHI les pages noires des prisons de femmes dans un Iran où la misogynie est la politique officielle en place. Chacune de ces pages fera l'objet d'un article particulier.

Lire la suite...

Quatorze millions de vies menacées par l'assèchement du lac d'Oroumieh en Iran

lac oroumiehCSDHI - Le responsable de l'Organisation de crise dans l'Azerbaïdjan occidental a averti que si le lac d’Oroumieh n’était pas réhabilité, la vie de plus de 14 millions de personnes serait menacée et diverses maladies se propageraient.

Source : Site web officiel d’actualités de Salamat

Recherche

Twitter