Actualités

Iran - Trois prisonnier pendu à Zahedan

ImageCSDHI - Le régime des mollahs a pendu trois prisonniers dans la prison de Zahedan, dans le sud-est de l’Iran, indique le journal Djomhouri du 31 août, ce qui porte à 35 le nombre d'exéutions au mois d'août en Iran.

Il s’agit de Hossein Ali Chahraki, Mojtaba Mozafari et de Habibollah Pirvali.

La région du Sistan-Baloutchistan abrite une forte minorité ethnique, les Baloutches qui sont aussi en grande partie sunnites. Le régime impose de nombreuses discriminations cruelles à leur égard, qui ont souvent mené à des révoltes, elles-mêmes écrasées dans le sang.

Un grand nombre de prisonniers exécutés dans cette région sont des manifestants arrêtés lors de ces émeutes.
 

Iran : Commerces fermés à Mahabad en soutien aux prisonniers politiques kurdes

ImageCSDHI – Les commerçants de Mahabad ont refusé d'ouvrir avant 11h00 samedi en signe de soutien à la grève de la faim que mènent les prisonniers politiques kurdes de cette ville du nord-ouest de l’Iran. 

Les Forces de sécurité de l'Etat (FSE) et les agents du Ministère du renseignement ont attaqué les commerçants et les passants dans les rues pour les forcer à ouvrir leurs commerces.

Les habitants ont afflué devant le tribunal de la ville. Des agents en civils prenaient des photos et des films des manifestants.

Les prisonniers politiques kurdes ont entamé une grève de la faim au niveau national contre les conditions de détention, a déclaré un communiqué marquant le début de la protestation le 25 août.

Lire la suite...

Iran : Un prisonnier pendu à Nochahr

ImageCSDHI- Les mollahs ont pendu un prisonnier identifié par ses seules initiales HPA à Nochahr, ville du nord, a rapporté l’agence de presse officielle Fars dimanche.
Avec les deux pendaisons de la semaine dernière, le nombre total de mineurs exécutés en Iran cette année se monte à six. Une organisation de défense des droits de l'homme en Iran a indiqué que 132 autres mineurs sont actuellement en attente d'exécution.

Iran - le dernier message de Behnam Zaree, executé à 18 ans

ImageCSDHI -Behnam Zaree, le jeune pendu le 26 aout , est né en 1989. Il a souligné qu’il n’avait pas agi avec préméditation et qu’il s’agissait d’un accident. Il a enregistré une déclaration avant son exécution qui le confirme : « Je m’appelle Behnam Zaree et j'ai été incarcéré à la prison Adel Abad dans la ville de Chiraz ces trois dernières années.
 
J'ai commis un homicide à l'âge de 15 ans, et maintenant je regrette ce que j'ai fait. Je demande à chacun d'entre vous, défenseurs de droits de l'homme et individus libres, de me sauver. Ce qui s'est passé était un accident. Sauvez-moi. Je veux vivre et être libre.

Lire la suite...

Iran: Plus de 1600 arrestations en une seule nuit à Téhéran

ImageCSDHI - Dans une opération sans précédent, même selon les normes du régime, les Forces de sécurité de l'État (FSE) ont arrêté 1600 Téhéranais lors d’une rafle nocturne dans la capitale le 27 août.

«Les individus interpellés seront déférés au parquet pour l’ouverture d’un casier judiciaire. C’est la branche de la 20e cour spéciale de la capitale qui s’occupera de ces criminels », a déclaré Mahmoud Salar-Kia, vice-procureur général de Téhéran.

Lire la suite...

Iran : 80 prisonniers politiques kurdes sont en grève de la faim

ImageCSDHI - 80 prisonniers politiques kurdes ont entamé une grève de la faim contre leurs conditions de détention, a annoncé un communiqué marquant le début de la protestation le 26 août.

« Il y a 40 prisonniers à Oroumieh dans le nord-ouest, 15 à Mahabad dans le nord-ouest, 13 à Sanandaj dans l'ouest et 8 à la prison d’Evine de Téhéran », dit le communiqué, sans localiser quatre autres prisonniers.

Le communiqué interpelle la « conscience du monde » d’agir au nom des prisonniers politiques vivant dans des conditions qui ne cessent d’empirer dans les prisons des mollahs. Huit journalistes et des prisonniers politiques kurdes sont le couloir de la mort, selon le texte.

Lire la suite...

Iran: Six personnes, dont une femme, pendues à Téhéran et Semnan

ImageCSDHI - Cinq personnes, dont une femme,  ont été pendues mercredi matin à la prison d'Evine de Téhéran, a rapporté jeudi le quotidien gouvernemental Iran.

L'agence semi-officielle Fars a de son côté fait état de la pendaison à Semnan (nord) d'un homme, identifié comme Mohammad Hassan B., reconnu coupable de trafic de drogue. Celui-ci avait déjà été condamné à 25 ans de prison mais s'était échappé lors d'un transfert.

Lire la suite...

Iran : la présidence du Conseil de l’Union européenne condamne l’exécution de M. Behnam Zaree

ImageCSDHI - La présidence du Conseil de l’Union européenne condamne l’exécution de M. Behnam Zaree accusé d’avoir commis un meurtre alors qu’il était mineur.

Elle s’oppose vivement à toute exécution et notamment à celle, annoncée comme imminente, de M. Bahman Soleimanian qui était également mineur au moment des faits ayant entraîné sa condamnation.

La présidence rappelle l’Iran à ses obligations : celui-ci a en effet adhéré au Pacte international relatif aux droits civils et politiques en 1976 et à la Convention relative aux droits de l’enfant en1994, dont les signataires s’engagent à ne pas appliquer la peine de mort pour un condamné mineur au moment des faits.

Trois artistes iraniens convoqués pour voir collecter de l’argent pour la libération d’un mineur

ImageLa police criminelle de Téhéran a convoqué trois artistes du 7e art, Ezatollah Entezami, Parviz Parastou’i et Kioumars Pour-Ahmad, pour avoir collecté de l’argent pour obtenir la libération de Behnoud Shoja’i. Ce jeune de 21 ans, accusé d’un délit à l'âge de 17 ans a été condamné à mort. Mohammad Hossein Chamlou, l'enquêteur, a donné les raisons de la convocation des deux acteurs et du réalisateur : «Ces personnes ont créé un numéro de compte commun pour détourner les sentiments de l’opinion publique et l’influencer pour accorder le pardon à un criminel ; il a commis un meurtre et son châtiment est la loi du Talion (‘exécution). »

Lire la suite...

Iran : Onze autres prisonniers pendus en Iran la semaine dernière

ImageLe conseil national de la Résistance iranienne a publié le communiqué suivant :

Onze prisonniers ont été pendus en Iran la semaine dernière. Parmi les personnes exécutées il y avait un prisonnier âgé de 15 ans lors de son délit présumé et un autre pour un délit qu’il aurait commis il y a 19 ans. Les mollahs inhumains ont pendu neuf prisonniers dans diverses villes du pays.

Le 20 août, le régime iranien a exécuté six prisonniers sans donner leurs noms dans la ville de Birjand, dans le nord-est de l’Iran, et deux autres à la prison de Ghezelhessar à 40 km de la capitale, selon les quotidiens officiels Khorassan et Qods.

Lire la suite...

Recherche

Twitter