Actualités

Iran : les évènements des dernières 24 heures

ImageCSDHI - Voici les événements des dernières 24 heures en Iran

Samedi 20 juin

- Les autorités annoncent qu'aucune autorisation n'a été donnée pour de nouvelles manifestations et avertissent qu'elles seront le cas échéant fermement réprimées.


- L'Association iranienne des religieux combattants renonce à sa marche de l'après-midi à Téhéran, mais les partisans de Moussavi ne donnent aucun ordre d'annulation.

- Le Conseil des gardiens, chargé d'examiner les plaintes de fraude, se dit prêt à un recompte de 10% des urnes, choisies au hasard.

Lire la suite...

Iran : manifestation réprimée à Téhéran

ImageCSDHI - Malgré l'interdiction de manifester imposée par le régime, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Téhéran ce samedi pour exprimer leur opposition à la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad. D'après de nombreux témoignages cités par l'Agence France Presse, la police anti-émeute a réprimé les manifestants qui tentaient de rejoindre la place Enqelab, dans le centre de Téhéran, où était prévue la manifestation en faisant usage de matraque, de canon à eau et de gaz lacrymogène.

 

Lire la suite...

Iran : Menace de peine de mort pour les manifestants

ImageCSDHI : Le procureur général de la province d'Ispahan a prévenu que les "quelques éléments" à l'origine des troubles post-électoraux dans le pays étaient passibles de la peine de mort, rapporte mercredi l'agence de presse Fars.

"Nous prévenons ces quelques éléments contrôlés par l'étranger qui cherchent à perturber la sécurité intérieure en incitant des individus à détruire et à commettre des incendies criminels que le code pénal islamique prévoit l'exécution pour de tels individus faisant la guerre à Dieu", a déclaré Mohammadreza Habibi, sans préciser si cette mise en garde s'appliquait à Ispahan ou à l'ensemble de l'Iran.

 

Lire la suite...

Iran : une victime de la répression à Téhéran

ImageCSDHI - Le père d'une victime brandissant le portrait de son fils Mehdi Karimi, assassiné par la milice dans la soirée du 15 juin à Janat Abad à Téhéran.

 

Iran : Des étudiants sauvagement torturés dans les sous-sols du ministère de l'Intérieur

ImageCSDHI - D’après les informations reçues, les étudiants arrêtés lors des dernières manifestations sont retenus et soumis à des tortures sauvages dans les sous-sols du ministère de l'Intérieur. Parmi eux se trouvent les étudiants arrêtés lundi dernier lors du raid brutal contre la cité universitaire de Téhéran par les forces répressives. Ces derniers ont été directement conduits au ministère de l'Intérieur.

24 heures après les incidents, le directeur de l’université de Téhéran, Farhad Rahbar, nommé par Ahmadinejad, est allé voir les étudiants pour les sommer de garder le silence sur les tortures subies.

Iran: l'ONU s'inquiète du nombre croissant d'arrestations

ImageCSDHI - La Haut commissaire de l'ONU pour les droits de l'homme Navi Pillay s'est inquiétée vendredi dans un communiqué du "nombre croissant d'arrestations, peut-être menées en dehors du cadre légal" en Iran où se poursuit la contestation du résultat du scrutin présidentiel.
La Haut commissaire s'est également préoccupée "de la possibilité de recours excessif à la force et d'actes de violence par des membres de milices à la suite des élections présidentielles".

 

Lire la suite...

Iran : Khamenei confie aux pasdaran la responsabilité de la sécurité de Téhéran

CSDHI - Au cinquième jour du soulèvement général en Iran, alors que les forces de sécurité de l’État (FSE), la brigade anti-émeute, la milice du Bassidj et la police en tenue civile n’ont pas réussi à mater le soulèvement populaire, Khamenei, le guide suprême du régime, vient de confier aux gardiens de la révolution, les pasdaran, la responsabilité de la sécurité de Téhéran. Dès aujourd’hui, des camions remplis de pasdaran ont pris position dans les divers quartiers de la capitale.

 

Lire la suite...

Iran : Au moins 43 morts dans les cinq premiers jours du soulèvement national

ImageCSDHI - Au moins 43 personnes ont été tuées par des gardiens de la révolution, les forces anti-émeutes et d'autres forces répressives au cours des cinq premiers jours du soulèvement national de la population, a annoncé le département social de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran, en ajoutant que certaines avaient été tuées par balles et d'autres poignardées ou battues à mort.

Trente de ces personnes courageuses ont été tuées à Téhéran, et treize dans d'autres villes, comme Ispahan, Chiraz, Machad, Yazd et Khorramabad. Des mineurs et des mères âgées figurent au nombre des victimes.

Lire la suite...

Iran : Censure des informations sur le soulèvement populaire en vue d’une plus forte répression

ImageCSDHI - Le régime des mollahs a interdit la couverture médiatique de la manifestation des opposants et des protestataires par la presse étrangère.

Mme Maryam Radjavi a estimé que cette mesure préparait le terrain à une répression plus sévère du soulèvement populaire. Alors que les scènes de tirs sur les manifestants et les images des tués et du matraquage de la jeunesse dont la seule demande est la liberté, suscitent la colère et l’indignation dans monde, le régime des mollahs se prépare, loin du regard de la presse et des caméras, à intensifier cette répression.

Lire la suite...

Des milliers de manifestants arrêtés en Iran

ImagePlus de 900 d’entre eux transférés à la prison d'Evine

CSDHI - Les vastes arrestations de jeunes manifestants et d'opposants au régime à Téhéran et dans la plupart des villes de province, qui ont commencé samedi, ont pris de nouvelles dimensions. Des milliers de personnes ont été arrêtées jusqu'ici.

Environ 900 détenus ont été transférés la prison d’Evine de Téhéran. Quelque 350 détenus ont été mis à l’isolement à Evine et les autres sont incarcérés dans le quartier 240. Un certain nombre d’autres interpellés ont été emmenés dans des prisons du ministère du Renseignement et de la Sécurité (le Vevak).

Lire la suite...

Recherche

Twitter