Actualités

Iran : Quatre pendaisons à Zahedan et Qom

ImageLe régime iranien a pendu quatre prisonniers ce week-end. Trois hommes, identifiés comme étant Yahya Madadi, Ata'ollah Poulzehi et Hossein Safarlou, ont été pendus en public sur la place Motahari de la ville sainte de Qom. Un autre prisonnier non identifié a été envoyé au gibet dans la ville du sud-est de Zahedan, a rapporté l'agence de presse officielle IRNA dimanche.


Lire la suite...

L'Iran s'attaque au rap, musique "obscène"

Le ministère iranien de la Culture a décidé de s'en prendre à la musique rap produite et jouée dans la pays, à cause de l'utilisation par les chanteurs de termes "obscènes", a rapporté l'agence officielle Irna.

Lire la suite...

Iran : pendaison à Ispahan (centre)

Un Iranien, a été pendu à Ispahan (centre), a rapporté mardi le quotidien gouvernemental Iran.
L'homme, identifié par son seul prénom Ahmad, a été reconnu coupable de trafic   d'opium.
Cette pendaison porte à 270 le nombre de condamnés exécutés depuis le début de l'année, selon un décompte établi par l'AFP à partir d'informations de presse. La plupart des pendaisons se déroulent en public.
Les autorités iraniennes ont nettement augmenté le rythme des exécutions ces derniers mois.
 

Les exécutions ne connaissent pas de répit en Iran

Iran Manif - Les autorités iraniennes ont pendu samedi deux hommes , Chamseddin Darvakh Gorgich et Mahmoud Chah Pashtoun, sous prétexte de trafic de drogue dans une prison de Zahedan (sud-est) dans le cadre d'une vaste campagne répression, rapporte samedi l'agence officielle Irna.

Les autorités iraniennes ont nettement augmenté le rythme des exécutions ces derniers mois.

Cela porte à 26 le nombre d'exécutions au mois de novembre.
 

Nouvelle pendaison en Iran

Le quotidien officiel Etemad du 22 novembre a annoncé la pendaison publique dans la ville de Qom d'un homme accusé de trafic de drogue.

Agée de 35 ans, la victime se prénommait Amine, et a été exécuté le 21 novembre.

Le régime des mollahs pend régulièrement des prisonniers politiques et manifestants arrêtés, sous couvert de délits de droit commun comme le trafic de drogue ou le viol.
 

Iran : 4 800 arrestations dont 240 adolescents

 sous prétexte de "lutte contre le hooliganisme"

Cinquante prisonniers condamnés à mort et 1500 autres condamnés à de lourdes peines de prison
 
Le général Ahmad Rouzbehani, chef de la « police de la sécurité morale » du régime des mollahs, a annoncé que 4 800 personnes ont été arrêtées sous prétexte de « lutte contre le hooliganisme ». Il y a 240 adolescents parmi eux, selon l'agence de presse officielle IRNA du 20 novembre. 
 

Lire la suite...

Iran: pendaison à Qom

ImageUn Iranien reconnu coupable de trafic de drogue a été exécuté par pendaison mercredi dans la ville sainte de Qom, ont rapporté les médias iraniens.
L'homme, identifié par son seul prénom Gholam Reza.
Cette pendaison porte à 267 le nombre d'exécutions cette année en Iran, selon un décompte effectué par l'AFP à partir d'informations de presse et de témoignages.
Le nombre des exécutions s'est accru de manière notable ces derniers mois dans le cadre d'une campagne destinée à améliorer la sécurité en Iran.
Les autorités ont annoncé avoir condamné à mort 31 personnes parmi des "voyous" arrêtés au cours des dernières semaines.

(avec AFP)

Iran : Des dizaines de milliers d'ouvriers manifestent à Téhéran et en province

ImageCe matin, des dizaines de milliers d'ouvriers se sont rassemblés pour protester contre le non versement de leurs salaires et les lois anti-ouvrières du régime des mollahs. À Téhéran, les manifestant se sont réunis devant la "Maison de Travail de l'Iran" dans la rue Abou-Raihan. Un mouvement semblable a été organisé dans d'autres villes comme Chiraz, Machad, Semnan, Sari, Arak, Saveh, Kachan, Ghazvine, Qom et Yazd. 


Lire la suite...

Iran: manifestation d'ouvriers contre une réforme de la loi du travail

Des milliers d'ouvriers ont manifesté mardi matin à Téhéran contre une éventuelle modification de la loi du travail, qui supprimerait selon eux des droits importants, ainsi que contre des retards de salaires, a rapporté l'agence Isna.
Les ouvriers, venus de plusieurs villes du pays, se sont rassemblés à la tombe de Khomeiny, situé juste au sud de la capitale.


 

Lire la suite...

Recherche

Twitter

RT @Claude2mougins: Pourquoi tant d’injustice? Italie, funérailles des 26 jeunes migrantes noyées en Méditerranée. Ces filles étaient âgées…

csdhi.org