CSDHI - 16 provinces d'Iran sont désormais touchées par la sécheresse depuis deux ans. D'octobre 2014 à aout 2015, les précipitations ont baissé de 11% par raport à l'année précédente, et de 17% par rapport aux années antérieures.

L'Iran est un des pays berceaux de l'agriculture, dont les traces remontent à 4000 ans av.JC. Mais la surexploitation des sols a conduit à une forte erosion et à l'assèchement de nombreuses sources d'eau. Une très mauvaise gestion de l'eau actuelle a attisé la crise. L'Iran est graduellement devenu un pays sec avant de se précipiter aujourd'hui dans la zone aride et semi-aride de l'Asie.

La moyenne des précipitations annuelles en Iran est de 243 mm comparé à la moyenne mondiale annuelle qui tourne autour de 835 mm. Il existe certaines zones en Iran qui reçoivent moins de 50 mm de pluie. Les précipitations sont très mal réparties à travers l'année ce qui empêche une exploittaion optimale des ressources en eau. De plus, il peut surtout durant la saison non végétative Tandis que 1% de la population mondiale vit en Iran, ce pays dispose à peine de 0,36% des ressources renouvelables en eau douce dans le monde. L'Iran utilise déjà 66 % de ses ressources d'eau douce.

Recherche

Twitter