Campagnes

#1988Massacre
Mettre fin à l'impunité des responsables des crimes contre l'humanité en Iran

Exécutions

#StopExecutionsIran
Près de 1000 exécutions en 2015. Ensemble nous pouvons y mettre fin

Répression

Ce dont la presse ne parle jamais mais qui fait le quotidien des Iraniens

1988 massacre Iran

Massacre  de 1988

Nouvelles et activités sur l'appel à la justice pour les 30.000 prisonniers politiques exécutés en Iran en 1988

 

DERNIERES NOUVELLES

La police traque les jeans troués et les manteaux sans bouton en Iran

CSDHI - Une patrouille de police pour les vêtements sans bouton en Iran ! "Les jeans troués et les m...

Iran : Un jeune homme condamné à être fouetté

CSDHI - Deux jeunes hommes accusés de harcèlement envers un garçon de 16 ans à Téhéran ont été conda...

Iran : La police ferme un certain nombre de restaurants traditionnels à Arvand

CSDHI - Un certain nombre de restaurants traditionnels près de la rivière Arvand (dans le sud de l'I...

Le musicien Youssef Emadi à nouveau jugé en Iran

CSDHI - Le 19 aout, le musicien Youssef Emadi, un des accusés du site "Barg-e Musighi" (la feuille d...

Iran : un commandant de police veut sévir contre les femmes mal voilées dans les véhicules

CSDHI - Le commandant des forces de sécurité de l'État de la ville de Chahroud en Iran, a souligné q...

Twitter filtré par le régime iranien car il menace sa « sécurité nationale »

CSDHI - Le ministère de la Communication et de la Technologie de l'information a déclaré que le filt...

Iran : Des community managers sur Telegram condamnés à la prison

CSDHI - Le porte-parole du pouvoir judiciaire en Iran, Gholamhossein Mohseni Ejeï, a déclaré qu'un c...

Iran : Les forces de sécurité abattent un porteur transfrontalier âgé de 17 ans

CSDHI - Dans la nuit du 20 août, les forces de sécurité ont pris pour cible et tiré sur un porteur t...

Deux autres pendaisons à Isfahan et Kashmer en Iran

CSDHI - Le 21 août également, un prisonnier a été pendu dans la prison centrale d'Isfahan, en Iran. ...

Un homme pendu publiquement à Isfahan en Iran

CSDHI - La peine de mort d’un homme reconnu coupable de meurtre a été mise en oeuvre le 21 août au m...

La peine de 10 ans contre l'étudiant de Princeton, Xiyue Wang, confirmée en Iran

CSDHI - Une Cour d'appel en Iran a confirmé la peine d'emprisonnement de 10 ans contre l'étudiant di...

Iran : Sans nouvelles d'un journaliste deux semaines après son arrestation à Téhéran

CSDHI - Plusieurs journalistes ont été arrêtés en 2017 accusés de relations avec Amad News. La ...

CSDHI – Les femmes ne sont pas autorisées à porter des chapeaux cet hiver, selon le règlement annoncé par « la police des moeurs » du régime des mollahs.

Le chef de la police des moeurs, le colonel Mohammad-Massoud Zahédian, a déclaré : « C’est indécent que les femmes portent des chapeaux. »

« Le chapeau ne pourra certainement pas être considéré comme un voile complet pour les femmes », a-t-il affirmé.

« Le fait que les femmes portent des chapeaux est un spectacle nuisible pour la chasteté publique », a ajouté ce colonel dont les déclarations ont été publiées par le site Internet officiel de la police du régime iranien.

Depuis la mise en application du « plan de sécurité publique », imposé pour la première fois en 2007, le régime des mollahs a multiplié les avertissements sur la tenue vestimentaire des femmes Depuis lors, chaque année plusieurs milliers de femmes sont arrêtées en Iran par les agents du Comité « de promotion de la vertu et de prévention du vice ».

À la fin du mois d’octobre, dans plusieurs villes en Iran il y a eu des protestations publiques massives contre une série d’attaques à l’acide perpétrées par des gangs parrainés par le régime iranien et visant des jeune-filles « mal-voilées ».

En novembre, plusieurs jeune-filles, notamment cinq filles étudiantes à l’université, ont été poignardées à Jahrom (ville située au sud de l’Iran).

L’agresseur a déclaré qu’il a fait ce geste après avoir entendu un mollah selon qui la religion autorise d’attaquer les femmes mal-voilées. Il a ajouté qu’il a fait cela pour « empêcher le vice ».

Cette nouvelle interdiction pour les femmes de porter des chapeaux coïncident avec une loi récemment votée au parlement des mollahs qui autorise les Bassidjis (les forces paramilitaires du régime) de faire appliquer les lois intitulées « Promotion de la vertu et prévention du vice ».

Durant les 35 années de son règne, les seuls apports du régime misogyne des mollahs pour les femmes iraniennes ont été : la violence institutionnalisée, les discriminations et la répression incessante contre les femmes.

Le attaques odieux au couteau et à l’acide visant les femmes sont les réactions d’un régime aux abois face aux contestations populaires croissantes, face au mouvement des femmes et face à l’état explosif de la société.

Twitter