Campagnes

#1988Massacre
Mettre fin à l'impunité des responsables des crimes contre l'humanité en Iran

Exécutions

#StopExecutionsIran
Près de 1000 exécutions en 2015. Ensemble nous pouvons y mettre fin

Répression

Ce dont la presse ne parle jamais mais qui fait le quotidien des Iraniens

1988 massacre Iran

Massacre  de 1988

Nouvelles et activités sur l'appel à la justice pour les 30.000 prisonniers politiques exécutés en Iran en 1988

 

DERNIERES NOUVELLES

Iran : La pauvreté oblige les femmes enceintes à vendre leurs bébés à naître

CSDHI - « Si vous cherchez un bébé à naître afin de l’adopter dès sa naissance, contactez ce numéro ...

80 % des aveugles sont sans emploi en Iran

CSDHI - Hussein Nahvi Nejad, le directeur adjoint du Département de réadaptation de l'Organisation d...

Iran : Les troubles mentaux augmentent chez les téhéranaises

CSDHI - Le responsable de l'organisation de protection sociale a déclaré que les troubles mentaux de...

Une habitante bahaïe de Rasht en Iran est arrêtée par les forces de sécurité

CSDHI - Le 15 octobre, Nazila Khanipour (Herawi), une résidente bahaïe de Rasht, en Iran, a été arrê...

Une militante des droits civiques convoquée par le tribunal de Téhéran en Iran

CSDHI - La 6ème branche du tribunal du district 21 de Téhéran, en Iran, a convoqué Shima Baba'i, 23 ...

Iran : Les partisanes d’un groupe ésotérique sont condamnées à des peines de prison

CSDHI - Le pouvoir judiciaire a condamné quatre partisanes du groupe ésotérique Erfan Halgheh à huit...

Iran : Lettre d'un prisonnier politique emprisonné pour être allé en Israël

CSDHI - Le prisonnier politique Mohammad Kahkesh est emprisonné depuis août 2017, en Iran. Il a écri...

En Iran, 90 % des enfants qui travaillent sont victimes d'abus sexuels

CSDHI - Reza Ghadimi, directeur général de l'Organisation des services sociaux de Téhéran, a répondu...

Les filles de moins de 15 ans mariées de force en Iran

CSDHI - Selon les statistiques publiées par le Département des affaires féminines et familiales en I...

435 personnes ont été exécutées en seulement 10 mois en Iran

CSDHI - L'Organisation iranienne des droits de l'homme a déclaré mardi 10 octobre à l'occasion de la...

Iran : Le pouvoir judiciaire se prononce pour l’amputation de la main d’un homme à Mashhad (complément d’informations)

CSDHI – Ainsi que cela a été annoncé dans un précédent article, le procureur du Central de Khorasan ...

Un homme humilié en public en Iran

CSDHI - Le chef de la police d'Asfarayan, en Iran, a annoncé l'arrestation d'un détenu dans cette vi...

CSDHI – Les femmes ne sont pas autorisées à porter des chapeaux cet hiver, selon le règlement annoncé par « la police des moeurs » du régime des mollahs.

Le chef de la police des moeurs, le colonel Mohammad-Massoud Zahédian, a déclaré : « C’est indécent que les femmes portent des chapeaux. »

« Le chapeau ne pourra certainement pas être considéré comme un voile complet pour les femmes », a-t-il affirmé.

« Le fait que les femmes portent des chapeaux est un spectacle nuisible pour la chasteté publique », a ajouté ce colonel dont les déclarations ont été publiées par le site Internet officiel de la police du régime iranien.

Depuis la mise en application du « plan de sécurité publique », imposé pour la première fois en 2007, le régime des mollahs a multiplié les avertissements sur la tenue vestimentaire des femmes Depuis lors, chaque année plusieurs milliers de femmes sont arrêtées en Iran par les agents du Comité « de promotion de la vertu et de prévention du vice ».

À la fin du mois d’octobre, dans plusieurs villes en Iran il y a eu des protestations publiques massives contre une série d’attaques à l’acide perpétrées par des gangs parrainés par le régime iranien et visant des jeune-filles « mal-voilées ».

En novembre, plusieurs jeune-filles, notamment cinq filles étudiantes à l’université, ont été poignardées à Jahrom (ville située au sud de l’Iran).

L’agresseur a déclaré qu’il a fait ce geste après avoir entendu un mollah selon qui la religion autorise d’attaquer les femmes mal-voilées. Il a ajouté qu’il a fait cela pour « empêcher le vice ».

Cette nouvelle interdiction pour les femmes de porter des chapeaux coïncident avec une loi récemment votée au parlement des mollahs qui autorise les Bassidjis (les forces paramilitaires du régime) de faire appliquer les lois intitulées « Promotion de la vertu et prévention du vice ».

Durant les 35 années de son règne, les seuls apports du régime misogyne des mollahs pour les femmes iraniennes ont été : la violence institutionnalisée, les discriminations et la répression incessante contre les femmes.

Le attaques odieux au couteau et à l’acide visant les femmes sont les réactions d’un régime aux abois face aux contestations populaires croissantes, face au mouvement des femmes et face à l’état explosif de la société.

Twitter