Campagnes

#1988Massacre
Mettre fin à l'impunité des responsables des crimes contre l'humanité en Iran

Exécutions

#StopExecutionsIran
Près de 1000 exécutions en 2015. Ensemble nous pouvons y mettre fin

Répression

Ce dont la presse ne parle jamais mais qui fait le quotidien des Iraniens

1988 massacre Iran

Massacre  de 1988

Nouvelles et activités sur l'appel à la justice pour les 30.000 prisonniers politiques exécutés en Iran en 1988

 

DERNIERES NOUVELLES

Un musicien iranien sous le coup d’une interdiction de se rendre à un rassemblement de musique en Suède

CSDHI - Le compositeur iranien Mehdi Rajabian était absent du rassemblement Safe Havens en Suède, pa...

La fuite des cerveaux en Iran atteint des niveaux critiques

CSDHI - Le chef du Département des sciences médicales de l'Université Hamedan a décrit le phénomène ...

Iran : 28 soi-disant perturbateurs ont été arrêtés à Karaj lors d’une nouvelle opération de répression

CSDHI - Le commandant des forces de la sécurité d'Alborz, en Iran, a déclaré que 28 fauteurs de trou...

Iran : Deux Kurdes arrêtés transférés en prison du centre de détention

CSDHI - Deux citoyens kurdes, qui s’appellent Kavan Mahmoudian et Naiem Ahmadpour, ont été emmenés à...

Iran : L'état de santé de Ramin Hossein Panahi se détériore durant sa grève de la faim

CSDHI - Le prisonnier politique kurde, Ramin Hussein Panahi, a entamé une grève de la faim, le 5 déc...

Le prisonnier politique Soheil Arabi privé de ses droits fondamentaux dans la section d’isolement

CSDHI – Le prisonnier politique Soheil Arabi a été récemment enfermé dans la section de quarantaine ...

Le problème du VIH en Iran : une autre atteinte du régime aux normes relatives aux droits de l’homme

CSDHI - Le problème du VIH en Iran, une autre infraction du régime à l’égard des normes relatives au...

11 femmes enceintes, 39 enfants de moins de 5 ans sont morts suite au puissant séisme à Kermanshah en Iran

CSDHI - Selon un rapport officiel d'ISNA, le 5 décembre, un responsable de la santé de Kermanshah a ...

Des manifestantes détenues dans le village de Jelizi sont transférées dans la prison d'Ilam en Iran

CSDHI - Le 11 décembre, quatre femmes arrêtées le 5 décembre, dans le village de Jelizi à Dehloran, ...

Une autorité religieuse en Iran affirme que les femmes ne sont pas créées pour pourvoir des emplois sérieux

CSDHI - Entretien avec l'Ayatollah Hassan Mamdouhi, membre de la communauté des enseignants du sémin...

Iran : Un homme arrêté pour l'organisation d'une fête

CSDHI - Mortaza Abutalebi, le chef de la Cyber Police de Yazd, en Iran, a déclaré qu'à la suite de l...

Iran : Plus de 69 % des prisonniers de la prison de Kerman sont âgés de moins de 40 ans

CSDHI - Le directeur général des prisons et des mesures de sécurité de Kerman a déclaré que 69,5 % d...

CSDHI – Les femmes ne sont pas autorisées à porter des chapeaux cet hiver, selon le règlement annoncé par « la police des moeurs » du régime des mollahs.

Le chef de la police des moeurs, le colonel Mohammad-Massoud Zahédian, a déclaré : « C’est indécent que les femmes portent des chapeaux. »

« Le chapeau ne pourra certainement pas être considéré comme un voile complet pour les femmes », a-t-il affirmé.

« Le fait que les femmes portent des chapeaux est un spectacle nuisible pour la chasteté publique », a ajouté ce colonel dont les déclarations ont été publiées par le site Internet officiel de la police du régime iranien.

Depuis la mise en application du « plan de sécurité publique », imposé pour la première fois en 2007, le régime des mollahs a multiplié les avertissements sur la tenue vestimentaire des femmes Depuis lors, chaque année plusieurs milliers de femmes sont arrêtées en Iran par les agents du Comité « de promotion de la vertu et de prévention du vice ».

À la fin du mois d’octobre, dans plusieurs villes en Iran il y a eu des protestations publiques massives contre une série d’attaques à l’acide perpétrées par des gangs parrainés par le régime iranien et visant des jeune-filles « mal-voilées ».

En novembre, plusieurs jeune-filles, notamment cinq filles étudiantes à l’université, ont été poignardées à Jahrom (ville située au sud de l’Iran).

L’agresseur a déclaré qu’il a fait ce geste après avoir entendu un mollah selon qui la religion autorise d’attaquer les femmes mal-voilées. Il a ajouté qu’il a fait cela pour « empêcher le vice ».

Cette nouvelle interdiction pour les femmes de porter des chapeaux coïncident avec une loi récemment votée au parlement des mollahs qui autorise les Bassidjis (les forces paramilitaires du régime) de faire appliquer les lois intitulées « Promotion de la vertu et prévention du vice ».

Durant les 35 années de son règne, les seuls apports du régime misogyne des mollahs pour les femmes iraniennes ont été : la violence institutionnalisée, les discriminations et la répression incessante contre les femmes.

Le attaques odieux au couteau et à l’acide visant les femmes sont les réactions d’un régime aux abois face aux contestations populaires croissantes, face au mouvement des femmes et face à l’état explosif de la société.

Twitter

RT @DEBOUTSION: Ds l'indifférence des médias PRESSE française oui pas intéressant pour FI PCF PIR POPULISME Plenel mediapart derrière leu…

csdhi.org