Publié le : 15th juin 2020

exécutions 2020 iranCSDHI – Au moins 30 de ces exécutions ont été annoncées par la presse et les médias officiels et semi-officiels iraniens, et les 79 autres ont été mises en œuvre secrètement.

Au moins deux femmes ont été pendues en janvier 2020. L’une d’entre elles a été identifiée comme étant Maliheh Haj Hassani, pendue à la prison d’Adelabad à Chiraz, capitale de la province de Fars, dans le sud de l’Iran.

La presse officielle a identifié l’autre femme par son prénom, Sara. La femme, 32 ans, a été pendue dans la prison centrale de Mashhad, capitale de la province de Razavi Khorasan, dans le nord-est de l’Iran.

L’exécution d’un mineur, le 21 avril 2020, a provoqué l’indignation du monde entier en raison de violations des droits fondamentaux en Iran.

Shayan Saeedpour a été pendu à la prison centrale de Saqqez au Kurdistan iranien pour avoir commis un meurtre alors qu’il avait moins de 18 ans.

Les victimes des peines de mort prononcées depuis janvier 2020 comprenaient également des prisonniers politiques.

Le 10 juin, le père du prisonnier politique Hedayat Abdollahpour a annoncé que son fils avait été exécuté 20 jours plus tôt. Il a appris l’exécution choquante de son fils en s’adressant à l’unité du ministère de la justice chargée de l’application des verdicts à Oroumieh, capitale de la province de l’Azerbaïdjan occidental, au nord-ouest de l’Iran.

Les autorités iraniennes n’ont pas prévenu l’avocat de M. Abdollahpour, ni accordé une dernière visite à sa famille.

Le prisonnier politique Mostafa Salimi, 53 ans, a également été pendu à la prison centrale de Saqqez le matin du 11 avril 2020 après 17 ans de détention. L’exécution de M. Salimi a été largement couverte par la presse officielle iranienne.

Iran Human Rights Monitor exhorte le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits humains en Iran, le Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires et d’autres organisations internationales des droits humains à prendre des mesures pour mettre fin à la peine de mort en Iran.

Source : Iran HRM

Nouvelles associées