Publié le : 20th novembre 2020
Alireza-Totazehi

Alireza Totazehi tué par le régime des mollahs

CSDHI – Les forces de sécurité de Minab ont tiré et tué sur place un citoyen baloutche soupçonné de faire du trafic de stupéfiants. C’est une exécution de plus.

L’exécution sommaire d’Alireza Totazehi a eu lieu le 12 novembre 2020, selon la Campagne des activistes baloutches.

Alireza Totazehi était natif du village de Garagheh, situé dans le comté de Nosratabad près de Zahedan. Il s’agit de la capitale de la province du Sistan-Baloutchistan, dans le sud-est de l’Iran.

Les forces de sécurité lui ordonnent de s’arrêter et lui tirent dessus

Son exécution sommaire par les forces de sécurité à Minab a eu lieu alors qu’elles soupçonnaient qu’il faisait de la contrebande de stupéfiants. Selon une source bien informée, les forces de sécurité lui ont ordonné de s’arrêter. Il a arrêté sa voiture, et malgré cela, ils l’ont abattu sur le champ au lieu de l’arrêter.

Alireza Totazehi n’avait aucun antécédent criminel. S’il les autorités l’avaient arrêté, elles l’auraient condamné à une peine de prison.

Les agissements illégaux et extrajudiciaires des forces de sécurité au Sistan-Baloutchistan entraînent la mort et les blessures de centaines de citoyens chaque année.

Les gardes-frontières assassinent les kurdes

On rapporte presque quotidiennement que la police et les gardes-frontières ouvrent le feu sur des civils, en particulier sur ceux qui transportent du carburant dans le sud-est de l’Iran et sur les porteurs transfrontaliers kurdes dans l’ouest de l’Iran. Les forces de sécurité iraniennes mènent ces fusillades en toute impunité.

Deux gardes-frontières kurdes ont également été tués par les forces frontalières iraniennes, mercredi, dans la province de l’Azerbaïdjan occidental, au nord-ouest de l’Iran. Ils s’appelaient Vasim Fardinzadeh d’Oshnavieh, et Hakan Mohammadzadeh. Ce dernier était marié et il avait deux enfants. Il vivait à Salmas. Les forces iraniennes ont pris pour cible les deux gardes-frontières sans avertissement.

Source : Iran HRM

Nouvelles associées