Publié le : 18th mai 2021

execution-amir-bayati-iran

CSDHI – La justice des mollahs iraniens a condamné à mort un prisonnier nommé Amir Bayati pour homicide, survenu lors d’une dispute. Il a été exécuté à la prison centrale de Chiraz.

Selon Iran Human Rights, il a été pendu aux premières heures du 16 mai.

Les forces du régime ont arrêté Amir Bayati en 2017 pour avoir commis un homicie lors d’une dispute. Il était depuis dans le couloir de la mort.

S’adressant à IHR, une source informée a déclaré : « Amir avait commis un meurtre lors d’une dispute. Il avait déclaré à plusieurs reprises que le meurtre n’était pas intentionnel. Il avait perdu son sang-froid lorsque la victime avait utilisé des mots obscènes contre son honneur. Cette dispute avait conduit au meurtre. »

Au moment de la rédaction de cet article, les médias nationaux ou les officiels en Iran n’ont pas signalé son exécution.

Selon le rapport annuel d’Iran Human Rights sur la peine de mort, les mollahs ont condamné au moins 211 des 267 personnes exécutées en 2020, pour « homicide volontaire. »

En Iran, il n’existe aucune distinction juridique entre les homicides, qu’il soit volontaires ou involontaires. Les personnes inculpées sous le terme générique de « meurtre avec préméditation » sont condamnées à la peine de mort, quelles que soient l’intention et les circonstances.

Source : IHR

Nouvelles associées