Publié le : 22nd janvier 2016

patrick baudoin iranCSDHI – Le Président d’Honneur de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme (FIDH) Patrick Baudoin rappelle que « l’arrivée à la présidence de Monsieur Rohani n’a permis aucune amélioration, et bien au contraire ce sont 2000 personnes, dont 57 femmes, qui ont été exécutées, pour certaines en public, à la seule fin de terroriser la population. »

Il juge donc qu’il « serait donc irresponsable de continuer à faire perdurer un tel régime, voire à le renforcer. La réalité demeure que le régime théocratique iranien, par sa nature même, continue d’alimenter l’extrémisme islamiste à travers son soutien à des groupes terroristes ».

« Il n’y a pas davantage lieu de dérouler le tapis rouge au Président Rohani, en quête de respectabilité internationale, qu’il n’y avait lieu de le faire pour Khadafi ou Assad. Fermer les yeux sur les atteintes aux libertés en Iran au nom du développement des relations économiques et de la passation de juteux contrats constitue non seulement un comportement immoral, mais aussi un mauvais calcul pour l’avenir », assène-t-il.

Il conclut que « la France s’honorerait pour sa part à ouvrir la voie en intégrant un volet droits de l’homme pour la poursuite de la normalisation des relations avec l’Iran. Elle ne pourrait qu’en tirer profit sur le plus long terme car celui lui vaudrait la reconnaissance du peuple iranien. Dans le cas contraire, l’image déjà largement dévaluée de la France patrie des droits de l’homme serait une nouvelle fois ternie ». 

A lire en entier sur Patrick Baudoin sur Mediapart 

 

 

 

 

Président d’Honneur de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme (FIDH) 

Nouvelles associées