Publié le : 2nd février 2016

CSDHI, le 25 janvier 2016 – Dans une conférence de presse à laquelle était invité le porte-parole du pouvoir judiciaire d’Iran, le mollah Eje’i, un journaliste a demandé si 70 membres du Parlement ont bien présenté un plan il y a environ deux mois proposant l’élimination de la peine de mort pour des accusations liées à la drogue, et si le pouvoir judiciaire a prévu une sanction différente ?

« Pour moi, dans les conditions actuelles, il ne serait pas dans l’intérêt du pays d’éliminer la peine de mort pour des accusations liées à la drogue », a-t-il répondu.
Source : ISNA, agence de presse officielle

Nouvelles associées