Publié le : 19th septembre 2015

CSDHI -Le conseil national de la Résistance iranienne a publié le communiqué suivant :
 
Dans l’après-midi du 16 janvier 2009, des dizaines de parents des résidents de la Cité d’Achraf qui se rendaient en Irak pour voir leurs proches ont été arrêtés à l'aéroport de Téhéran. Il s’agit en majorité de femmes âgées de 60 à 80 ans. Ces personnes ont été violemment battues par les agents du ministère du Renseignement (Vevak).

 

Les parents arrêtés ont été jetés en isolement cellulaire à la prison d'Evine, dans la sinistre section 209. Des perquisitions violentes ont été menées à leurs domiciles par les forces répressives du régime. Leurs biens ont été saisis et même leurs enfants ont été menacés par des hommes armés.

Certaines des personnes arrêtées sont les suivantes :

– Mme Sakineh Soleiman Zahed (mère de M. Heshmat Javadi, résident de la Cité d’Achraf), arrêtée avec sa fille Zahra Javadi. Mme Zahed est une ancienne prisonnière politique d’Evine ;
– Mme Ferdos Mahboubi (mère de M. Asadollah Mossana). Mme Mahboubi a elle aussi déjà été incarcérée à la prison d'Evine, comme prisonnière politique ;
– Mme Ezzat Nouri (grand-mère de M. Nasser Khademi, résident de la Cité d’Achraf, et mère de Hamid Khademi, tué par les mollahs en 1982) ;
– Mme Fatemeh Sadeghi (mère de Mme Roghieh Amirkhizi, résidente de la Cité d’Achraf), arrêtée avec sa fille, Mme Kobra Amirkhizi. La famille Amirkhizi est une famille bien connue à Téhéran dont plusieurs membres ont été exécutés ;
– M. et Mme Poureghbal et Mme Parissa Poureghbal (parents et sœur de Mme Parvaneh Poureghbal et de M. Hamidreza Poureghbal) ;
– Mme Azizeh Shafinia (mère de Mme Arezou Heydarzadeh, résidente de la Cité d’Achraf). Le fils de Mme Shafinia, Moussa Heydarzadeh, a été exécuté ;
– Mme Jamileh Mohammadzadeh (mère M. Ebrahim Saïdi) ;
– Mme Kobra Badiroudi, M. Bahrami et Mme Atefeh Bahrami (parents et sœur de M. Alireza Bahrami) ;
– Et, un certain nombre de proches de MM Vahid et Mehdi Reza’i, deux résidents de la Cité d’Achraf.

En décembre 2008, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) a publié et envoyé aux autorités internationales une liste de 87 noms de parents d’autres résidents de la Cité d’Achraf, arrêtés et emprisonnés par le régime des mollahs après leur visite à Achraf.

Le passage à tabac et les arrestations de parents âgés de membres de l’OMPI démontrent une fois de plus la brutalité sans borne du régime des mollahs, et à quel point ce régime craint l’OMPI et la résistance.

La Résistance iranienne appelle à la condamnation internationale de la répression brutale des parents des membres de l’OMPI résidant à la Cité d’Achraf, et demande l’intervention immédiate des autorités internationales et des organisations des droits de l'homme pour libérer les parents arrêtés.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 janvier 2009