Publié le : 19th septembre 2015

ImageCSDHI – 32 résidents blessés du camp d’Achraf qui ont été pris en otages mardi 28 juillet, ont été la cible de violence pour être transférés de force vers un lieu inconnu. Ils étaient emprisonnés hors d’Achraf par des agents irakiens dans une pièce de 3 x 4m, soumis à des sévices et des tortures, et ont entamé une grève de la faim. Dimanche, on entendait leurs cris jusqu’à l’entrée principale d’Achraf indiquant qu’ils étaient transférés de force.

 

Le but de ce transfert forcé serait des interrogatoires et le procès des victimes à la place des bourreaux. Selon d’autres informations, le régime clérical a demandé l’extradition ou la mise à mort de ces résidents d’Achraf par son agent, Ammar Hakim.

Le Conseil national de la Résistance iranienne tient le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, personnellement responsable de toute menace pesant sur la vie des résidents et appelle à une intervention immédiate, pour libérer les otages, des forces américaines, de la délégation des Nations unies en Irak, et du Comité International de la Croix-Rouge. Les noms des otages blessés, en grève de la faim depuis six derniers jours sont les suivants :

Iraj Ahmadi, Hossein Ahmadi, Hassan Besharati, Ali Tavalomi, Ebrahim Komari, Mostafa Sanai, Bahram Hossein Pour, Rahaman Heidari, Ghoramreza Khorami, Homayoun Deyhim, Mehdi Zare, Hossein Sarv Azad, Ahmad Tajgardoun, Mohsen Shojaee, Mohammad Ali Tatai, Asadollah Shahbazi, Jalil Gholamzadeh, Mehdi Abdulrahimi, Habib Ghorab, Aziz Gholami, Hossein Farsi, Jalil Forqani, Hossein Fili, Omid Qader Mazi, Mohammad Reza Qassem Zadeh, Mir Rahim Qoreishi, Jamshid Kargar, Moshfeq Kongi, Javad Gougerdi, Alireza Mohammad Zadeh, Karim Mohammadi et Mohammad Reza Houshmand.

Un nombre de blessés étaient dans un état critique quand ils ont été pris en otages. Le bourreau aux ordres du régime iranien leur avait lié les mains, pendant les trois premiers jours comme ils menaient une grève de la faim, et ils ont prié avec les mains attachées derrière le dos.

En plus des 32 otages blessés en grève de la faim, depuis six jours, quatre autres, Hamid Ashtari, Mehraban Bala’i, Sohrab Balouchi et Ebrahim Mola’i ont également été pris en otages mais il n’y a aucune information sur leur sort.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 août 2009