Publié le : 19th septembre 2015

Active ImageVers midi ce 7 janvier, les agents recrutés par l’ambassade du régime iranien et les bureaux du premier ministre irakien rassemblés à l’aile sud d’Achraf, se sont mis à lancer des pierres, des débris de verres et des projectiles tranchants à l’intérieur d’Achraf. Sous l’effet de cette attaque, 108 Achrafiens, dont 55 femmes, ont été touchés.

Vers midi ce 7 janvier, les agents recrutés par l’ambassade du régime iranien et les bureaux du premier ministre irakien rassemblés à l’aile sud d’Achraf, se sont mis à lancer des pierres, des débris de verres et des projectiles tranchants à l’intérieur d’Achraf. Sous l’effet de cette attaque, 108 Achrafiens, dont 55 femmes, ont été touchés.

Active ImageDans une fuite en avant et un mensonge éhonté, le régime des mollahs par la voix de sa chaine télévisée en arabe El Alam, a annoncé : les résidents d’Achraf qui sont armés, ont agressé les manifestants et les journalistes à coups de pierres et en ont blessés un certain nombre.

Le comité chargé de la répression d’Achraf a lui aussi, dans une mise en scène honteuse, envoyé Omar Khaled, le directeur irakien de l’hôpital occupé d’Achraf, vers les agents recrutés pour prétendre qu’il y avait des blessés parmi eux.

Il est bon de rappeler que le commandement des agents a été confié à Sadegh Kazem, un de ceux qui avait donné l’ordre d’ouvrir le feu sur les Achrafiens en juillet 2009.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 janvier 2011