Publié le : 19th septembre 2015

GENEVE, 15 avril 2011 (AFP) – La Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Navi Pillay, a vivement condamné vendredi le raid des forces de sécurité irakiennes qui a causé la mort de 34 opposants au régime de Téhéran dans le camp d’Ashraf et réclamé une enquête sur cette intervention.

GENEVE, 15 avril 2011 (AFP) – La Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Navi Pillay, a vivement condamné vendredi le raid des forces de sécurité irakiennes qui a causé la mort de 34 opposants au régime de Téhéran dans le camp d’Ashraf et réclamé une enquête sur cette intervention.

« Les militaires irakiens connaissaient bien les risques liés au lancement d’une opération dans un lieu tel qu’Ashraf », a estimé Mme Pillay. « Il n’y a pas d’excuse possible pour ce nombre de victimes. Il doit y avoir une enquête complète, indépendante et transparente. »

« Toute personne responsable d’une utilisation excessive de la force doit être poursuivie », a souligné l’ancienne juge sud-africaine.

L’ONU avait annoncé jeudi à New York que trente-quatre personnes avaient été retrouvées mortes après un raid de l’armée irakienne le 8 avril dans le camp d’Ashraf, au nord de Bagdad, où vivent des membres de l’opposition iranienne.