Publié le : 31st mars 2020

Majid Assadi message norouz iranCSDHI – Le prisonnier politique iranien Majid Assadi a envoyé ses voeux à la population en Iran à l’occasion de Norouz, le Nouvel An 1399 qui commence avec le printemp, le 20 mars en Iran.

À l’aube du vendredi 20 mars, les Iraniens ont célébré Norouz, une tradition plusieurs fois millénaire pour commencer la nouvelle année du calendrier persan.  C’est comme partout ailleurs l’occasion d’échanger cartes de voeux et cadeaux. 

Majid Assadi, prisonnier politique détenu à la prison de Rajaï Chahr (Gohardasht) à Karadj, a envoyé ses voeux à la population. Dans sa lettre, dont nous avons obtenu une copie, Majid Assadi a d’abord salué le début du printemps, en écrivant : « Joyeux printemps à tous ». Il a également mentionné ce que la société iranienne subissait depuis 40 ans le sinistre règne des mollahs et a dénoncé la dissimulation criminelle des autorités concernant l’épidémie de coronavirus. Il a poursuivi : « Dans les derniers jours de 1398 [2019], alors que mes compatriotes souffrent et passent des jours difficiles, je partage leur souffrance et leur tristesse. Quelle âme honnête peut être indifférente quand des dizaines et des centaines de proches et d’innocents meurent dans tous les coins de notre patrie ?

« Pendant 40 ans, le régime des mollahs a surmonté toutes les crises en recourant au mensonge, au crime et à l’ignorance. Les mollahs ont joué avec des millions de vies lors pour une farce électorale visant donner à leur régime un vernis de légitimité.

« Au bout de plusieurs mois, le régime n’a toujours pas annoncé de chiffres clairs sur les victimes du soulèvement de novembre. Par conséquent, comment espère-t-il que le peuple lui fasse confiance en matière de transparence et accepte ses statistiques sur le nombre de décès dus aux coronavirus ? »

« Ces jours-ci, les gens luttent pour obtenir un minimum de matériel sanitaire, tandis que les gardiens de la révolution (les pasdarans) et l’appareil terroriste fournissent aux gouvernements de la Syrie, de l’Irak et du Yémen des missiles et des drones aux dépens des Iraniens. Ils pillent les richesses nationales pour remplir les arsenaux de leurs alliés étrangers, tout en faisant de fausses déclarations à nos compatriotes. Les mollahs délivrent de fausses ordonnances et envoient notre peuple des remèdes de quatre sous au lieu de lui fournir l’équipement sanitaire et les produits désinfectants nécessaires.»

« En réalité, le virus du régime des mollahs est le foyer de tous les virus en Iran. C’est la pire calamité de l’histoire contemporaine de l’Iran, et le maintien de ce régime signifie l’anéantissement de l’Iran dans sa totalité.»

Dans sa lettre ouverte, Majid Assadi a ajouté : « En cette arriveé du printemps, bien que le régime transforme la fête de Norouz en deuil et en tristesse, c’est le moment de rendre hommage à la tradition  de changement et de dépassement de la lumière et de la bonté sur les ténèbres et le mal. Les jeunes et les unités de résistance ( de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI / MEK) en Iran) sont déterminés à changer le régime et à remporter la victoire dans cette guerre cruciale.»

« Saluons la mémoire de tous les martyrs des manifestations de novembre. Avec des prières sincères pour tous les malades et en souhaitant la liberté, la prospérité et le bien-être à toute la population. Joyeux printemps à tous ! »

Majid Assadi, prisonnier politique iranien à la prison de Gohardacht, mars 2020.

Source : INU