Publié le : 19th juin 2020

prison iranCSDHI – La prisonnière politique, Zeinab Jalalian a contracté le coronavirus à la prison de Qarchak en Iran.

Dans un précédent article, nous avions appris que Zeinab Jalalian, avait contracté le coronavirus à la prison de Qarchak.
Selon Ali jalalian, le lundi 2 juin 2020 au soir, ayant un essoufflement, Zeinab a été transférée à l’infirmerie de la prison. Après examen et quelques tests, le médecin a diagnostiqué qu’elle était infectée par la Covid 19. Néanmoins, sur ordre du ministère du renseignement, les autorités pénitentiaires ne l’ont pas transférée à l’hôpital. Lors de son dernier appel, Zeinab a déclaré à sa famille qu’elle était maintenue dans une pièce séparée de la section de quarantaine avec certaines détenues infectées par le virus.
Le médecin de la prison lui a dit que ses poumons étaient infectés et qu’ils essaieraient de contrôler le coronavirus avec des médicaments. Mme Jalalian a été spontanément transférée par les forces de sécurité le 29 avril 2020 de la prison de Khoy à la prison de Qarchak (dans le comté de Varamin). (Réseau des droits de l’homme du Kurdistan – le 7 juin 2020)

Oroumieh : La Covid 19 infecte 26 agents pénitentiaires

Une source bien informée a déclaré que 26 agents et employés de l’Organisation pénitentiaire de la province de l’Azerbaïdjan occidental ont contracté la Covid19. La source a déclaré qu’à la suite d’une recrudescence de la propagation du virus parmi les agents de la prison de cette province, tous les employés et les agents de la prison centrale d’Oroumieh sont obligés de porter des masques. La source a identifié trois d’entre eux à la prison centrale d’Oroumieh comme étant M. Khakmardan du département de l’établissement pénitentiaire, M. Askari, un médecin de l’infirmerie et M. Qareh-baghi responsable du service réservé aux détenus souffrant de troubles mentaux.

La plupart des prisonniers politiques souffrent des symptômes du coronavirus et ont perdu leur odorat. L’infirmerie est fermée. Les quartiers 14 et 15 sont en très mauvais état. 90 % des détenus incarcérés dans les quartiers 1 et 2 de Salamat sont infectés. Le magasin de la prison n’a pas de matériel sanitaire à vendre. La dernière fois que les quartiers ont été aspergées de pesticides, c’était il y a trois mois. Ensuite, les détenus ont reçu un masque.

Depuis l’épidémie de coronavirus dans le pays, au moins 5 prisonniers présentant les symptômes sont morts à la prison centrale d’Oroumieh. Quatre d’entre eux ont été identifiés : Mme Fatemeh Alizadeh, M. Hassan Javadi, M. Fariq Mohammadi et M. Anvar Qorbanzadeh. (Javanehha, Kurdistan Human Rights Network – 06 juin 2020)

Notons qu’Ali Younesi, un étudiant iranien détenu à la prison d’Evine à Téhéran, a également contracté le coronavirus alors qu’il était en isolement cellulaire.

Nouvelles associées