Publié le : 16th août 2020

political prisoner Salar Sedigh Hamedani iranCSDHI – Nous sommes sans nouvelles des conditions de détention du prisonnier politique Salar Sedigh Hamedani après son transfert au centre de détention du département du renseignement d’Oroumieh en Iran.

Le prisonnier politique Salar Sedigh Hamedani a été déplacé il y a 12 jours de la prison centrale d’Oroumieh au centre de détention du département du renseignement d’Oroumieh. Sa famille n’a aucune information sur ses conditions de vie en détention ni sur l’endroit où il se trouve depuis lors et elle est sérieusement préoccupée par son état de santé.

Le prisonnier politique Ebrahim Sedigh Hamedani a entamé une grève de la faim le 9 août 2020 pour protester contre le transfert de son fils au centre de détention du département du renseignement et la fabrication de dossiers sans fondement contre lui.

Le samedi 15 août 2020, une semaine après le début de sa grève de la faim, M. Sedigh Hamedani a eu des étourdissements et sa tension artérielle a chuté.

Une source proche de cette famille a déclaré : « Les enquêtes menées par la famille à l’extérieur n’ont jusqu’à présent mené à rien. Le département du renseignement n’a donné aucune réponse à la famille et lui a dit qu’elle n’avait pas besoin de suivre cette affaire. La famille Sedigh Hamedani est sérieusement préoccupée par l’état de santé de Salar. L’environnement du centre de détention est insalubre. Ils ne donnent même pas d’eau aux détenus et ils doivent boire sur la borne-fontaine qui se trouve à côté des toilettes. La tension artérielle d’Ebrahim Sedigh Hamedani est tombée à 90, mais il refuse de se rendre à la clinique de la prison, en signe de protestation contre le manque d’attention des autorités. Ebrahim a juré de poursuivre sa grève de la faim jusqu’au retour de son fils, Salar. »

Ebrahim Sedigh Hamedani et son fils, Salar, ont été emmenés au centre de détention du département du renseignement d’Oroumieh, le 4 août 2020. Ebrahim a été renvoyé en prison le 7 août, mais Salar est toujours détenu dans le centre de détention du département du renseignement.

Les deux prisonniers politiques ont été accusés de « diffusion de propagande contre le régime en prison ».

Auparavant, le 2 mai 2020, Ebrahim et Salar Sedigh Hamedani ont entamé une grève de la faim pour protester contre le refus des autorités de la prison de leur accorder un congé et un traitement médical. Quelques temps plus tard, ils ont mis fin à leur grève à la suite de la promesse des autorités de satisfaire leurs demandes.

Ebrahim Sedigh Hamedani, fils de Sadeq, et son fils, Salar, et sa fille, Maryam, ont été arrêtés le 23 février 2019. Ils ont été transférés à la prison centrale d’Oroumieh le 23 avril 2019, après deux mois d’interrogatoire.

Maryam Sedigh Hamedani a été transférée dans le quartier des femmes de cette prison. Elle a été libérée sous caution le 25 avril 2019.

Ebrahim et Salar Sedigh Hamedani ont été condamnés à un total de 16 ans de prison par la branche 2 du tribunal révolutionnaire d’Oroumieh pour « appartenance à l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran » et « propagande contre le régime. »

Ebrahim Sedigh Hamedani aurait été arrêté en 2005 pour « collaboration avec les Moudjahidine du peuple d’Iran » et condamné à six ans de prison. Il a été libéré sous condition après avoir purgé deux ans.

Source : Iran HRM

Nouvelles associées