Publié le : 26th août 2020
Mohammad Nourizad, dissident emprisonné en Iran

Mohammad Nourizad, dissident emprisonné en Iran

CSDHI – Le militant civil et journaliste Mohammad Nourizad est actuellement incarcéré à la prison d’Evine à Téhéran. Il a été condamné à 8 mois de détention. Il a également reçu une peine de 148 coups de fouet et d’un an d’éloignement dans le nord-est de l’Iran.

Mohammad Nourizad est accusé de « trouble à l’ordre public » pour avoir assisté à une manifestation devant le tribunal chargé d’examiner le cas de Kamal Jafar Yazdi. Il a été condamné pour cela à 8 mois de prison, 74 coups de fouet et à l’exil à Tabas. Il est de plus accusé de « diffusion de fausses nouvelles », ce qui lui a valu 74 coups de fouet.

La deuxième partie de l’affaire déposée contre Mohammad Nourizad a été examinée le 21 juillet par un tribunal de Téhéran puis transmise à un tribunal de Machad.

Son avocat proteste

L’avocat de Mohammad Nourizad, Mohammad Hossein Aghassi, a déclaré : « Je pense que le verdict rendu pour l’accusation de trouble à l’ordre public est totalement erroné. Il n’est pas compatible avec les actions de mon client devanat le bâtiment du procès de Kamal Jafari Yazdi.»

Aghassi a ajouté : « Il y a environ un mois, M. Nourizad a refusé de se présenter au tribunal avec des menottes, des entrave et une tenue de prisonnier. Cette fois, il portait son propre costume et n’avait ni menottes ni chaînes aux pieds. Il a fait valoir ses arguments et s’est exprimé davantage sur la situation actuelle dans le pays. Il n’a pas été censuré et il ne s’est pas défendu. Finalement, j’ai parlé en son nom et à titre d’avocat qui le défendait au sujet des accusations portées contre lui. »

Mohammad Nourizad avait déjà été condamné dans un premier procès à 15 ans de prison, 3 ans d’exil à Izeh et 3 ans d’interdiction de sortie de territoire. Les charges retenues contre lui étaient notamment : outrage au fondateur de la dictature religieuse, au sacré et au guide suprême. Les juges avaient également ajouté désinformation, collaboration avec des médias étrangers et participation à des rassemblements illégaux.

La Cour d’appel de la province de Khorassan-Razavi a révisé le verdict. Elle l’a fait passer à 15 ans de prison, 2 ans d’exil à Izeh et 2 ans d’interdiction de sortie de territoire.

Condamné pour avoir manifesté

Nourizad a été arrêté par les forces de sécurité le 11 août 2019, avec d’autres militants civils. Ils manifestaient devant le bâtiment où se déroulait le procès en appel du Pr Kamal Jafari Yazdi, qui est emprisonné à Machad.

Nourizad a ensuite été transféré à la prison Vakilabad de Machad et finalement à celle d’Evine à Téhéran.

Les manifestants avaient signé une pétition demandant la démission d’Ali Khamenei, le guide suprême des mollahs.

Par la suite, tous les signataires ont été arrêtés et huit d’entre eux jugés sans procédure légale ni accès à un avocat. Les détenus ont été condamnés à un total de 72 ans de prison par un tribunal de Machad en février.

Mohammad Nourizad a envoyé un message audio depuis la prison le mois précédent. Il disait vouloir se suicider pour protester contre le harcèlement dont était victime sa famille par les forces de sécurité.

Source : Iran HRM

Nouvelles associées