Publié le : 31st décembre 2020

Shaker Behrooz, prisonnier politique

CSDHI – La justice iranienne a condamné à mort, pour la seconde fois Shaker Behrooz. Il s’agit d’un prisonnier politique incarcéré à la prison d’Oroumieh, en Iran.

Accusé d’avoir tué un pasdaran

La première branche du tribunal pénal d’Oroumieh a ouvert une nouvelle affaire contre lui. Elle l’a accusé du meurtre d’un membre de l’IRGC (les pasdarans). Le tribunal révolutionnaire d’Oroumieh l’a condamné à mort pour « Baghi » à la fin de l’été 2020. Cette accusation signifie, avoir pris les armes contre le régime.

Les autorités judiciaires iraniennes lui ont communiqué ce jugement, le 6 décembre 2020 à la prison. Selon le jugement, Behrooz est condamné à mort pour le meurtre d’un pasdarans par la branche 1 du tribunal pénal d’Oroumieh.

La justice iranienne oriente le procès contre Behrooz

Douze personnes avaient témoigné qu’au moment du meurtre, Behrooz se trouvait dans un magasin du canton de Dizaj, dans le comté d’Oroumieh. Cependant, le tribunal n’a pas accepté ces témoignages.

Des sources informées l’ont dit à Herana : « Les forces de sécurité ont menacé ses voisins. Elles leur ont dit que s’ils ne témoignaient pas contre lui pour meurtre, ils ne recevraient plus rien de la Fondation Shaid.

Une source informée a également déclaré qu’ils n’ont pas à se plaindre de lui et qu’ils ne le considèrent pas comme le tueur. Ils ont même dit qu’ils étaient prêts à témoigner au tribunal qu’il n’était pas le tueur.

Source : Les militants des droits de l’homme en Iran – 26 décembre 2020