Publié le : 4th mars 2021
djalali

Le Dr Ahmadreza Djalali

CSDHI – Le Dr Ahmadreza Djalali, un scientifique suédo-iranien dans le couloir de la mort de la prison d’Evine, a passé 100 jours en isolement. Il n’a été autorisé qu’à recevoir une seule visite de sa famille pendant cette période.

Selon Iran Human Rights, les autorités ont transféré le prisonnier politique, Ahmadreza Djalali en isolement dans le pavillon 209. Là, on l’a privé de ses droits fondamentaux.

Au moment de cet évènement, les autorités ont informé Ahmadreza qu’il était transféré en vue de son exécution. Cela a déclenché une réaction internationale.

Vida Mehrannia, la femme d’Ahmadreza, a déclaré à IHR : « Pendant cette période, Ahmadreza n’a pas pu rendre visite à son avocat. Il n’a pu voir sa famille qu’une seule fois, il y a deux semaines. Pourtant, il n’est pas en bonne condition physique. Il a perdu 7 ou 8 kilos et son rythme cardiaque est retombé à 40. Il ne va pas bien du tout. Et il subit une grande pression mentale, il n’est pas autorisé à appeler sa femme et ses enfants. »

Ahmadreza Djalali s’était rendu en Iran à l’invitation officielle de l’Université de Téhéran. Des agents du ministère du renseignement l’ont arrêté, le 24 avril 2016. Il a passé trois mois dans le centre de détention du ministère.

Les autorités iraniennes l’ont d’abord accusé de « collaboration avec des États hostiles. » Ensuite, le tribunal révolutionnaire de Téhéran l’a condamné pour « moharebeh (inimitié contre Dieu) en espionnant pour Israël. » La cour suprême a confirmé cette sentence.

Source : IHR