Publié le : 11th mai 2021

afkari

CSDHI – Les Iraniens ont pris la parole sur Twitter cette semaine pour soutenir les prisonniers politiques Vahid et Habib Afkari. Ce sont les frères du champion de lutte Navid Afkari que le régime a pendu en 2020. Les forces du régime ont arrêté les trois frères pour leur participation à des manifestations nationales en août 2018.

Les deux frères du champion de lutte pendu par le régime subissent tortures sur tortures en prison

Depuis plus de 8 mois, Vahid et Habib Afkari sont en isolement et interdits d’appels téléphoniques dans la prison Adel Abad de Shiraz, dans le sud-ouest de l’Iran.

« Les autorités iraniennes ont confiné jour et nuit mes frères Vahid et Habib Afkari, après 21 jours de passages à tabac. Les forces du régime les ont menottés et entravés dans des cellules d’isolement dans le sous-sol de la prison d’Adel Abad », a écrit Saeed Afkari, un autre des frères, sur Twitter. Il a ajouté qu’avant-hier était leur 246e jour d’isolement et qu’il leur était interdit de recevoir un traitement médical et de contacter leur famille depuis 8 mois.

Vahid Afkari lance un appel à l’aide

Dans un message audio diffusé la semaine dernière depuis la prison, Vahid Afkari a lancé un appel à l’aide. Les responsables de la prison l’ont menacé d’exécution s’il ne passait pas aux « aveux. »

« Je ne sais pas comment je dois me défendre et dire aux autres de m’aider. Je n’ai pas d’autre solution que la logique et la loi. Iraniens, je suis innocent », a déclaré Vahid dans son message.

La justice iranienne a condamné Vahid et Habib à un total de 81 ans de prison et à des coups de fouet pour leur rôle dans les manifestations d’août 2018 à Chiraz.

Les frères sont maintenus dans la section « Ebrat » ou « Cautionary », depuis septembre 2020, date à laquelle Navid a été exécuté. La section Ebrat est également connue comme la section « fermée » où les détenus ne sont pas autorisés à communiquer avec le monde extérieur.

Les Iraniens ont également soutenu les frères Afkari par des graffitis muraux où l’on peut lire : « Les frères Afkari ont fait revivre le sens de la résistance. Soyez leur voix ».

« Après l’exécution de Navid Afkari, le régime iranien n’a pas cessé de torturer et de harceler sa famille. La vie de ses frères est en danger en ce moment même en prison. Soyez leurs voix ! », a écrit un utilisateur de Twitter.

« La République islamique a tué Navid Afkari. Il n’y a eu aucune objection de la part de la communauté internationale ! Maintenant, ils vont assassiner l’autre frère ! », a écrit un autre Iranien sur Twitter.

Sur Twitter, les Iraniens et les organisations des droits humains relayent leurs voix

« Les organisations des droits humains n’ont pas entendu la voix de Navid Afkari, écoutez au moins la voix de ses frères et faites quelque chose », a tweeté un autre utilisateur.

Des hashtags tels que #SaveAfkariBrothers, #VahidAfkari et #ReleaseAfkariBrothers ont été utilisés, ainsi que d’autres hashtags similaires en farsi.

« Vive les frères Afkari qui se battent pour la liberté en Iran », a écrit Sholeh Pakravan. Elle est la mère de Reyhaneh Jabbari. Les mollahs ont exécuté cette jeune femme exécutée pour avoir tué son violeur en état de légitime défense.

Source : Iran News Wire