Publié le : 2nd mai 2019

Khamenei iranCSDHI – Le dirigeant de la République islamique, Khamenei, a déclaré que les « ennemis » du régime étaient en « mode combat », avertissant ses partisans de se préparer.

Dans un discours télévisé prononcé à l’occasion de la Journée des enseignants iraniens, Ali Khamenei a déclaré que « l’ennemi » attaquait l’économie et la politique du régime tout en infiltrant les systèmes du renseignement du pays et en menant des attaques sur Internet.

« Les Etats-Unis et les sionistes planifient et agissent dans tous les domaines », a-t-il déclaré, ajoutant que « l’attaque » n’était pas spécifique au gouvernement américain actuel.

« Les gouvernements précédents ont fait la même chose avec des gants de velours, mais l’actuel président des États-Unis nous a aidés en ôtant ces gants et tout le monde peut voir l’acier caché dessous », a déclaré le dirigeant du régime.

Khamenei a appelé au maintien de l’unité entre les différentes factions gouvernementales, en particulier dans la « situation actuelle ».

« Tout le monde doit prendre soin de ne pas se dresser les uns contre les autres en raison de différences de goût insignifiantes, car le pouvoir de la nation dépend de l’unité de tous les peuples, des classes sociales et des ethnies, et de l’unité mutuelle des responsables et du peuple », a-t-il déclaré.

Les États-Unis ont quitté le JCPOA il y a un an et ont jusqu’à présent mis en œuvre leur campagne « pression maximale », notamment la fermeture complète des exportations de pétrole iranien.

La semaine dernière, le président américain Trump a déclaré qu’il ne prolongerait pas les exemptions d’importation de pétrole pour les six autres pays. La Chine, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud et la Turquie ont reçu l’ordre de réduire à zéro leurs importations de pétrole en provenance d’Iran d’ici le 1er mai, faute de quoi elles seraient passibles de sanctions américaines.

L’annonce de la non-dérogation a rendu les autorités iraniennes nerveuses. Le ministre iranien des affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, est allé jusqu’à accuser le gouvernement américain d’essayer de changer le régime en Iran et a même proposé des négociations pour un échange de prisonniers entre les Etats-Unis et l’Iran. Une demande qui a été rejetée par les États-Unis.

Selon les médias iraniens, le gaz sera rationné à partir du 3 mai en Iran.

Source : Iran News Wire