Publié le : 23rd mars 2020

corona iranCSDHI – Les mollahs cachent toujours les vrais chiffres des cas de mortalité par le coronavirus et gardent les gens dans l’ignorance de la vérité.

La crise sanitaire du coronavirus en Iran continue de sévir à travers le pays. Des milliers de personnes sont déjà décédées et d’autres sont à prévoir. Il est difficile de trouver des informations sur la situation car le régime iranien cache la réalité de la crise et les autorités continuent de se contredire.

Les dernières informations indiquent que des tombes sont creusées dans les collines au bas des montagnes Khajeyar afin de faire face au nombre de corps qui doivent être enterrés. Pourtant, des annonces officielles sur la situation indiquent que seuls cinq cas de coronavirus ont été enregistrés dans la région, prouvant une fois de plus que le régime cache les faits.

Les images circulant des tombes creusées sont très préoccupantes pour la population. La panique s’installe et les prochaines semaines s’annoncent très incertaines pour beaucoup.

Les prisonniers politiques à travers le pays sont également confrontés à l’incertitude et leur traitement a été encore plus horrible que d’habitude. Amir Hossein Moradi, l’un des manifestants emprisonnés après avoir été arrêté lors du soulèvement de novembre 2019, a été mis sous une pression énorme par les autorités carcérales. Il souffre d’un état appelé « paralysie » et a des crises de nerfs de plus en plus fréquentes parce qu’on lui a dit qu’il serait exécuté sous peu. De plus, on lui a dit, à tort, qu’il avait été testé positif au Coronavirus.

Un interrogateur du ministère des renseignements a déclaré à M. Moradi qu’il n’était pas économiquement viable pour la prison de dépenser de l’argent pour le traitement de son état. Cela est très inquiétant en ce qui concerne la torture psychologique, bien que cela ne soit pas surprenant.

Il y a eu plus de 8 200 décès dans tout l’Iran et ce nombre continue d’augmenter à un rythme alarmant. Ces chiffres ont été recueillis par la principale opposition au régime iranien – l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI / MEK) – qui travaille sans relâche pour rendre compte avec précision de la situation, étant donné qu’on ne peut pas faire confiance au régime.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le régime iranien n’a pas réussi à communiquer clairement et honnêtement sur la voie à suivre. C’est absolument essentiel pour contenir l’épidémie.

La présence du virus en Iran a été annoncée le 19 février, mais il est devenu évident que le régime iranien en avait déjà connaissance depuis plusieurs semaines. Il a tardé à admettre que des cas de coronavirus avaient été détectés pour des raisons égoïstes. Tout d’abord, il n’a pas voulu admettre la vérité car il avait peur que cela affecte le rassemblement pro-régime et les élections parlementaires.

Deuxièmement, le régime est préoccupé par les troubles dans le pays. Il a peur d’un autre grand soulèvement après des mois de troubles importants et il sait que sa mauvaise et négligente gestion de la crise sanitaire susciterait encore plus de colère.

La situation en Iran est préoccupante et il est impératif que la communauté internationale prenne des mesures urgentes pour protéger non seulement le peuple iranien, mais aussi la région et le reste du monde.

Source : INU

Nouvelles associées