Publié le : 3rd août 2020

coronavirus iranCSDHI – Des Iraniens masqués se rassemblent dans une rue de la capitale Téhéran, au milieu de la crise de la pandémie du coronavirus, la COVID-19, le 19 juillet 2020.

La BBC affirme que son service persan a reçu des documents d’une source anonyme qui indiquent que l’Iran n’est pas honnête avec ses données sur la maladie COVID-19.

Par exemple, la BBC affirme que les décès dus à la COVID-19 dans ce pays du Moyen-Orient sont presque trois fois plus nombreux que ce que l’Iran affirme – 42 000 décès au 20 juillet, alors que le ministère de la santé n’en a rapporté que 14 405.

De même, le taux d’infection a été deux fois plus élevé. Le ministère de la santé a fait état de 278 827 cas, mais les documents obtenus par la BBC font état de 451 024 infections.

En outre, le premier décès par la COVID-19 en Iran a eu lieu le 22 janvier, selon les dossiers médicaux obtenus par la BBC. L’Iran, cependant, n’a signalé son premier décès par la COVID-19 que près d’un mois plus tard.

Avec ou sans dissimulation statistique, la BBC affirme que l’Iran reste le pays le plus durement touché au Moyen-Orient par les infections COVID-19.

La source anonyme a déclaré au conglomérat médiatique qu’elle partageait les documents pour « faire la lumière sur la vérité » et mettre fin aux « jeux politiques » entourant la pandémie du coronavirus.

Source : VOA

Nouvelles associées