Publié le : 23rd novembre 2020
bahai-iran

Violente répression de Bahaïs en Iran

CSDHI – Aujourd’hui, les forces de sécurité ont fait une descente au domicile de 30 à 50 citoyens bahaïs dans au moins quatre provinces. Ils ont confisqué leurs effets personnels.

Selon l’Agence de presse des droits humains, les maisons perquisitionnées se trouvaient à Téhéran, à Alborz près de la capitale, à Ispahan au centre et dans la province de Mazandaran au nord. Certains effets personnels des Bahaïs, notamment des ordinateurs portables, des smartphones, des ordinateurs personnels et des livres religieux, ont été confisqués.

Les autorités ont effectué certaines descentes sans mandat de perquisition. Elles n’ont pas encore identifié les familles bahaïes. On ne sait toujours pas pourquoi ces maisons ont fait l’objet de raids.

Les raids ont suscité l’inquiétude des Bahaïs dans tout l’Iran.

Persécution des Bahaïs en Iran

Les Bahaïs iraniens sont privés de la liberté de religion. Malgré ce que stipule l’article 18 des principaux traités internationaux relatifs aux droits humains.

« Tout individu a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, individuellement ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. »

Selon des sources non officielles, plus de 300 000 personnes suivent la foi bahaïe en Iran. Cependant, la Constitution de la République islamique d’Iran ne reconnaît que l’islam, le christianisme, le judaïsme et le zoroastrisme et ne reconnaît pas le bahaïsme.

Depuis la révolution islamique de 1979 en Iran, les bahaïs iraniens sont systématiquement persécutés dans le cadre de la politique gouvernementale. Durant la première décennie de cette persécution, le régime des mollahs a tué ou exécuté plus de 200 Bahaïs iraniens. Il a torturé ou emprisonné des centaines d’autres. Des dizaines de milliers ont perdu leur emploi, leur accès à l’éducation et d’autres droits. Et pourquoi ?  Uniquement à cause de leurs croyances religieuses.

La persécution des bahaïs d’Iran se poursuit. Des dizaines de bahaïs languissent dans les prisons de tout l’Iran.

Source : Iran News Wire