Publié le : 13th janvier 2021
civils kurdes

Civils kurdes

CSDHI – Dans la nouvelle vague de détentions généralisées de citoyens et de militants kurdes, le 12 janvier à 5 heures du matin, un convoi militaire de pasdarans de Sarvabad a fait un raid sur les maisons de trois citoyens kurdes dans le village de Selin à Hawraman, en Iran. Ils ont arrêté Akram Adwai, 31 ans, et Siamak Adwai, 24 ans.

Dans une interview avec le Kurdistan Human Rights Network (KHRN), les proches des deux civils kurdes ont confirmé la nouvelle. De plus, ils ont déclaré que les forces de renseignement des pasdarans n’ont montré aucun mandat d’arrêt. Ils ont d’ailleurs utilisé la violence lors de la détention des civils susmentionnés.

Selon ces sources, les pasdarans ont transféré Akram Adwai et Siamak Adwai vers un lieu inconnu après leur arrestation. Les autorités n’ont pas annoncé la raison de leur détention. Des agents armés des forces de l’IRGC (pasdarans) ont également eu recours à la force pour briser la porte et les fenêtres de la maison familiale d’un ancien prisonnier politique nommé Fardin Adwai afin de l’arrêter. Toutefois, ils n’ont pas pu l’arrêter en raison de son absence.

Ces derniers jours, au moins 20 personnes ont été mises en détention dans le cadre d’une nouvelle vague de répression de citoyens, d’étudiants et de militants kurdes dans les villes de Karaj, Mahabad, Rabat, Marivan et Sarvabad. L’Organisation du renseignement du Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC ou pasdarans) ont arrêté 12 de ces personnes et les ont transférées dans les centres de détention de cette institution de sécurité dans différentes villes du pays.

Source : Le réseau kurde des droits humains (KHRN)