Publié le : 11th février 2021

banafsheh.

CSDHI – Les autorités iraniennes ont renvoyé l’affaire de Banafsheh Jamali, devant la branche 26 du tribunal révolutionnaire de Téhéran. Mme Jamali est une militante des droits des femmes.

Banafsheh Jamali inculpée par le régime

Selon la Campagne pour la défense des prisonniers politiques et civils, le cas de Banafsheh Jamali, une militante des droits civils et des droits des femmes, inculpée après sa comparution devant le tribunal de la culture et des médias, le mercredi 1er juillet 2020, sera entendu par la branche 26 du tribunal révolutionnaire de Téhéran.

Les agents du régime ont arrêté cette militante civile à la suite d’une convocation du pouvoir judiciaire après avoir comparu devant le tribunal de la culture et des médias le mercredi 1er juillet 2020.

Le tribunal de la culture et des médias a inculpé Mme Jamali.

Après plusieurs heures de détention, les autorités ont libéré temporairement cette militante des droits des femmes, sous caution de 150 millions de Tomans en attendant son procès.

Condamnée pour propagande contre le régime et diffusion de mensonges

Les charges retenues contre Banafsheh Jamali étaient « propagande contre le régime » et « diffusion de mensonges. »

On ignore pour l’instant quelles sont les activités à l’origine de ses accusations.

Plus tôt en 2017, les agents du régime des mollahs avaient arrêté Banafsheh Jamali. C’était lors du rassemblement de protestation de la Journée internationale de la femme à Téhéran.

Ils l’ont détenue avec plusieurs autres participants de la manifestation et puis l’ont libérée plus tard.

Source : Kamapain.info