Publié le : 23rd février 2021

tirs-pasdarans-Saravan

CSDHI – Les forces de sécurité iraniennes ont tiré des gaz lacrymogènes mardi pour disperser les manifestants rassemblés dans la ville de Saravan. L’agglomération se situe dans le sud-est du pays, dans la province iranienne du Sistan-Baloutchistan. Des témoins ont signalé une forte présence des forces dans la ville.

Des gaz lacrymogènes pour disperser les habitants

Certaines vidéos diffusées sur les médias sociaux depuis l’intérieur de l’Iran montrent les forces de sécurité du régime utilisant des gaz lacrymogènes et des balles pour disperser les habitants. Ces derniers sont très en colère. Ils se sont rassemblés pour protester contre l’assassinat des « porteurs de carburant » baloutches que les pasdarans ont tués.

Des témoins à Saravan ont déclaré qu’il y avait eu plusieurs arrestations dans la ville.

Des affrontements ont eu lieu entre la population locale et les forces de sécurité. Ces dernières ont attaqué les manifestants avec des gaz lacrymogènes et des fusils à plomb dans les rues de Saravan. Elles ont blessé plusieurs manifestants. Il n’y a toujours pas d’informations sur le nombre exact de personnes blessées car les manifestations se poursuivent.

Les manifestants marchent vers la base des pasdarans et envahissent le bureau du gouverneur

Les manifestants ont également marché vers une base des pasdarans. Ils ont encerclé la zone. Le régime fait venir des forces de la ville voisine de Zahedan, la capitale du Sistan-Baloutchistan, pour réprimer les manifestations.

Les manifestations d’aujourd’hui ont commencé quand des habitants en colère ont pris d’assaut le bureau du gouverneur de Saravan à la suite d’une attaque mortelle des pasdarans contre les habitants du Baloutchistan.

Hier, plusieurs des Baloutches qui transportent du carburant à travers la frontière se sont rassemblés devant la base des pasdarans pour protester contre le blocage de la frontière et demander sa réouverture. Les pasdarans ont creusé de grands trous sur la frontière pour empêcher les transporteurs de carburant baloutches de passer la frontière. Les pasdarans ont répondu par des balles.

Au moins 10 habitants tués par les pasdarans

La Campagne des activistes baloutches a déclaré qu’ils ont tué au moins 10 résidents baloutches. Mais elle a cité un témoin oculaire qui a déclaré que « les pasdarans ont tué et/ou blessé plus de 50 personnes. »

Voici les noms des 10 transporteurs de carburant qui ont perdu la vie lors de l’attaque meurtrière de l’IRGC (les pasdarans) :

1- « Yahya Gangozi », fils d’Ali Khan

2- « Abdul Rahman Shahrsan Zehi »,

3- « Abdi Shahrsan Zehi »

4- « Salman Shahrsan Zehi »

5- « Rahman Bakhsh Dehvari »

6- « Abdul Wahab Damni »

7- « Anas Sahebzadeh »

8- Abdul Ghafoor Tutazahi

9- « Mohammad Mirblochezai »

10- 17 ans Mohammad Nusrat Zehi

Les habitants ont publié les images des habitants assassinés sur les médias sociaux.

Source : Iran HRM

Nouvelles associées