Publié le : 27th mars 2021

kurdes nowrouz iran

CSDHI – Le régime des mollahs a arrêté au moins 10 citoyens kurdes des villes de Marivan, Sanandaj et Saqez.

Des Kurdes arrêtés pour leur participation à Nowrouz

Les autorités les accusent d’avoir participé aux célébrations de Nowrouz dans les villes de l’ouest de l’Iran.

Au moins quatre des personnes arrêtées sont originaires du village de Ney dans la ville de Marivan, dans la province du Kurdistan iranien, près de la frontière irakienne.

Les forces de sécurité du régime ont arrêté quatre citoyens kurdes. Il s’agit de Salman Afra, Seiwan Parto, Jamal Gerami et Aram Nik pey. Leur interpellation a eu lieu dans le village de Ney les 23 et 24 mars.

Les forces de sécurité ont arrêté Salman Afra et Seiwan Parto sans mandat d’arrêt. Elles les ont transférés dans un lieu inconnu.

Elles ont également arrêté Aram Nikpei, 34 ans, après sa convocation par le bureau du renseignement de Marivan, le 23 mars.

Les forces de sécurité effectuent une descente à Marivan

Dans la soirée du lundi 22 mars, les forces de sécurité ont fait une descente dans le village de Marivan. Elles ont brisé les portes et les fenêtres des maisons de plusieurs citoyens et inspecté illégalement leur domicile.

Le 22 mars, les forces de sécurité des mollahs ont également arrêté Saleh Hassanpour, Isa Hassanpour, Hadi Rahavard et Ali Hassanpour. Ils sont tous originaires de la ville majoritairement kurde d’Oshnavieh, dans la province iranienne de l’Azerbaïdjan occidental.

Plus tôt, le 20 mars, les agents du régime ont arrêté un autre Kurde. Il s’appelle Hadi Khalandzadeh. Le sort des cinq hommes arrêtés à Oshnoye est inconnu.

Le dimanche 21 mars, un citoyen de Sanandaj, Sarvak Abolghasemi, est arrêté pour les mêmes motifs et transféré vers un lieu inconnu. Cette arrestation coïncidait avec le premier jour de Nowrouz.

Au moins neufs Kurdes sont arrêtés

Le groupe kurde de défense des droits humains Hengaw a signalé que les agents du régime ont arrêté au moins neuf citoyens ayant assisté aux célébrations du Nowrouz dans le village de Qala-e Kohneh. Hengaw n’a pas identifié les personnes détenues.

Chaque année, ls pasdarans, les services du renseignement et les forces de sécurité des mollahs convoquent et menacent les citoyens dans diverses villes kurdes pour les empêcher de célébrer le Nowrouz.

Cette année, des habitants ont annoncé sur les médias sociaux qu’ils organiseraient des célébrations du Nowrouz sur la montagne Taragha de Bukan et la montagne Roush de Saqqez. Après cette annonce, les pasdarans ont bloqué les routes menant à ces montagnes. Ils ont empêché les gens de participer et d’organiser les célébrations.

Source : Iran HRM