Publié le : 3rd avril 2021

partygoers-arrested

CSDHI – Les forces de sécurité du régime ont arrêté 13 jeunes hommes et femmes car « ils s’amusaient et buvaient de l’alcool » dans un café-restaurant de Téhéran.

L’agence de presse officielle Rokna a rapporté aujourd’hui que les forces de sécurité ont encerclé le restaurant dans le quartier de Téhéranpars à 22 heures jeudi.  Elles ont arrêté 13 jeunes hommes et femmes qui buvaient de l’alcool et fumaient du narguilé. Elles ont aussi procédé à l’arrestation des propriétaires du café.

Selon les informations, le café est sous scellés. Des enquêtes supplémentaires sont en cours dans cette affaire.

Les Iraniens et l’économie sont confrontés à de nombreux problèmes. Pourtant, les responsables et les religieux à la tête du régime donnent la priorité à la répression des libertés civiles au lieu de résoudre les vrais problèmes.

Violant la vie privée des citoyens iraniens, les autorités iraniennes font systématiquement des descentes dans les fêtes privées ou les restaurants. Ses agents arrêtent et parfois fouettent des citoyennes sous prétexte qu’elles sont mal voilées. Ou d’autres parce qu’ils boivent de l’alcool.

Fin mars, le chef du département du patrimoine culturel, du tourisme et de l’artisanat de Dezful, dans le sud-ouest de l’Iran, a déclaré que les SSF avaient arrêté les responsables d’un groupe de touristes. Ils sont accusés de « mélange des genres, danse et apparence inappropriées. »

Le groupe touristique s’était rendu au lac Shahyun depuis une autre province sans autorisation ni coordination avec les responsables du tourisme et les forces de l’ordre. Les forces du régime les a arrêtés sur ordre du Conseil de sécurité provincial », a déclaré hier Mehdi Chenari. Il s’agit du chef du département du patrimoine culturel, du tourisme et de l’artisanat de Dezful, selon l’agence de presse publique IRNA.

Les informations ne précisent pas le nombre de détenus ni leur identité.

En février dernier, le procureur public et révolutionnaire de la ville de Tabas, dans le nord-est du pays, a déclaré que des « touristes » avaient été fouettés pour avoir bu de l’alcool lors d’une excursion.

« Selon les articles 264 et 265 du Code pénal islamique, (la consommation d’alcool) est passible de 80 coups de fouet. Aujourd’hui, les agents du régime ont appliqué la sentence », a déclaré Amir Zare’ Hosseini sans préciser le nombre de personnes fouettées.

Source : Iran HRM