Publié le : 8th avril 2021

bahais arrêtés

CSDHI – Les agents du régime iranien ont arrêté sept bahaïs iraniens dans la soirée du 6 avril dans la ville de Chiraz, dans le centre-sud de l’Iran.

De nouvelles arrestations de Bahaïs

Selon HRANA, les bahaïs s’appellent Saeed Etehad, Ghasem Masoumi, Siamak Henrour, Soroush Abadi, Sedigheh Aghdasi, Alieh Forutan et Behrouz Farzandi Ardakani.

Les autorités ont transféré ces hommes et ces femmes dans un centre de détention. Les forces répressives ont fouillé leurs maisons et leurs effets personnels. Ils ont confisqué leurs livres religieux, leurs appareils électroniques, leurs ordinateurs et leurs smartphones, lors de leur arrestation.

Parmi les sept bahaïs, Behrouz Farzandi Ardakani n’a pas obtenu son diplôme universitaire en 2018 à cause de ses convictions religieuses. Alors qu’il était à l’université, il a reçu des menaces à plusieurs reprises. En effet, on le menaçait de se voir interdire de poursuivre ses études. Puis, le service de sécurité de l’université l’a convoqué.

M. Ardakani a également été soldat pendant la guerre Iran-Irak. Il est handicapé à 25 %. Il a été prisonnier en Irak pendant deux ans et deux mois.

Il ne s’agit pas d’un cas isolé. Le 3 avril, le régime a convoqué sept femmes bahaïes iraniennes de la ville de Mashhad, dans le nord-est du pays. Il leur a ordonné de purger leur peine de prison pour avoir pratiqué cette religion interdite.

La persécution des bahaïs en Iran

Selon des sources non officielles, il y aurait plus de 300 000 personnes pratiquant la foi bahaïe en Iran. Cependant, la Constitution de la République islamique d’Iran ne reconnaît que l’islam, le christianisme, le judaïsme et le zoroastrisme. Elle ne reconnaît pas le bahaïsme.

Depuis la révolution islamique de 1979 en Iran, les bahaïs iraniens sont systématiquement persécutés dans le cadre de la politique gouvernementale. Au cours de la première décennie de cette persécution, les mollahs ont tué et exécuté plus de 200 bahaïs iraniens. Ils en ont torturé ou emprisonné des centaines d’autres. Des dizaines de milliers ont perdu leur emploi, leur accès à l’éducation et d’autres droits – tout cela uniquement en raison de leur croyance religieuse.

La persécution des bahaïs d’Iran est toujours actuelle. Et des dizaines de bahá’ís croupissent dans les prisons de ce pays.

Source : Iran News Wire