Publié le : 6th mai 2021

koulbars-tue-pasdarans-iran

CSDHI – Dans l’ouest de l’Iran, la police à Kermanshah a blessé par balle un porteur transfrontalier ou « Koulbar », la semaine dernière. Il est décédé à l’hôpital le 3 mai.

Selon le site Internet de l’organisation Hengaw, le Koulbar s’appelait Sohbat Samadi Nasab. La police l’a abattu lors d’une poursuite policière le 26 avril pour « contrebande de marchandises. » Sa famille n’est pas pu lui rendre visite à l’hôpital, alors qu’il était dans un état critique.

Les Koulbars d’Iran

Les Koulbars sont des travailleurs que l’on engage pour transporter de lourdes charges à travers la frontière pour un salaire de misère. En raison du manque de développement économique, de l’augmentation de la pauvreté et du chômage dans l’ouest de l’Iran, de plus en plus d’Iraniens sont contraints d’exercer cette activité dangereuse et pénible. Le régime classe les Koulbars dans la catégorie des « contrebandiers. » Il les abat et les tue régulièrement.

Soit, les Koulbars sont tués par les forces de sécurité. Soit, ils meurent dans des avalanches, de chutes de montagnes, d’hyperthermie et d’hypothermie.

Beaucoup d’entre eux sont des diplomés de l’université

De nombreux Koulbars sont diplômés de l’université. Plusieurs sont des athlètes nationaux qui doivent exercer ce métier dangereux pour un salaire de misère.

En cas de blessure, la plupart des Koulbars ne peuvent pas payer leurs factures d’hôpital.  Selon Hengaw, de 2016 à juillet 2020, au moins 937 Koulbars kurdes ont été blessés ou tués.

Source : Iran News Wire