Publié le : 28th mai 2021

panne-electricite-iran

CSDHI – De nombreuses villes iraniennes ont subi une grande panne d’électricité, ces derniers jours. Des coupures de courant étendues et non annoncées ont perturbé la production des usines, les traitements hospitaliers, les télécommunications et la vie des gens en général.

Mise en danger de la vie des Iraniens

Lundi, les médias officiels ont décrit les effets destructeurs des pannes d’électricité dans tout le pays. Le quotidien Hamdeli a déclaré que ces pannes constituaient « un nouveau défi » qui mettait « la vie des Iraniens en danger » et « menaçait la vie des patients. » Par ailleurs, le quotidien Farhikhtegan a affirmé que ces pannes étaient courantes. Or, la population iranienne dépend de l’électricité pour travailler, étudier et rester en vie. Le journal officiel Jahan-e Sanat a cité le Dr Hamid Emadi, chef du département des maladies infectieuses de l’hôpital Khomeini. Il a déclaré que les patients de la Covid-19 étaient en danger en raison de l’absence de machine à oxygène.

Alireza Vahabzadeh, conseiller du ministre de la Santé, a déclaré : « Saviez-vous qu’en cas de panne de courant, les patients Covid-19 de la clinique qui dépendent d’un générateur d’oxygène à domicile sont incapables de respirer ? Pendant une panne d’électricité, si l’alimentation de secours de l’hôpital ne met pas en marche les générateurs d’oxygène, savez-vous ce qui arrivera aux patients de la Covid-19 ? »

Nous savons donc pourquoi les coupures de courant sont dangereuses, mais pourquoi se produisent-elles ? Eh bien, certains médias officiels rapportent que cela est dû à l’extraction de bitcoins par des acteurs chinois, ce qui, de l’aveu du vice-ministre de l’Énergie, se produit dans tout l’Iran dans des propriétés appartenant aux Bassidj et aux pasdarans. Et cela consomme autant d’énergie qu’une ville (2000 mégawatts d’électricité par jour).

Les coupables : Les bitcoins

Le quotidien Arman écrit : « Plusieurs déclarations ont été faites sur la cause de la panne d’électricité. Cela n’a fait qu’accroître les plaintes de la population à ce sujet. Cependant, les autorités ne le confirment pas. Mais certains pensent que cette panne vient de certains groupes qui tentent d’extraire des bitcoins pendant la période de sanctions. »

Il ne s’agit pas seulement de l’extraction de bitcoins, qui ne garde même pas l’argent dans le pays, mais aussi de l’exportation d’électricité vers d’autres pays de la région. Arman a expliqué que le régime exporte de l’électricité vers l’Irak et l’Afghanistan. Il fournit 40 % de l’électricité de l’Irak. Le ministre de l’Énergie, Reza Ardakanian, a déclaré à l’été 2020 que ces exportations vers l’Afghanistan allaient augmenter.

Tandis que le quotidien Jahan-e Sanat a expliqué que le peuple ne pourra plus contrôler ses sentiments très longtemps. Et si la situation s’aggrave, non seulement en ce qui concerne les coupures de courant, mais aussi la pandémie et l’économie, sa colère va éclater violemment.

La Résistance iranienne a écrit : « La panne d’électricité en Iran a un effet dévastateur sur la vie des gens. Mais le régime des mollahs n’a d’autre intention que de piller les richesses de l’Iran pour financer ses activités illicites. La corruption et les activités illicites du régime ont transformé la société en un véritable baril de poudre. Les appels continus du peuple iranien à boycotter le simulacre d’élection présidentielle du régime montrent qu’il considère le changement de régime comme la seule solution aux problèmes de l’Iran. »

Source : INU