Publié le : 22nd juillet 2021

manifestation-eau-Khouzistan-iran

CSDHI – Des images vidéo vérifiées et des informations de témoins oculaires montrent que les forces de sécurité iraniennes ont utilisé une force illégale contre des manifestants pacifiques lors de la sixième nuit de manifestation contre la crise de l’eau au Khouzistan.

Plusieurs vidéos et images prouvent que les forces de sécurité du régime ont utilisé des fusils d’assaut et des pistolets à plomb pour abattre des habitants dans les villes de Shush, Khorramshahr, Shadegan, Ahwaz, Mahshahr, Susangerd, Shawar, Abadan, Ramshir, etc.

Les forces de sécurité et les unités spéciales ont utilisé une force brutale, parfois mortelle, contre les manifestants. Elles ont tiré des gaz lacrymogènes, des gaz au poivre. Elles ont directement visé les habitants avec des armes à feu.

Des informations locales non confirmées indiquent que les agents du régime ont tué au moins quatre jeunes manifestants à Izeh.

De nombreux autres sont blessés dans plusieurs villes de la province.

On a signalé des perturbations sur Internet dans plusieurs villes de la province du Khouzistan.

Dans une vidéo d’Ahwaz, on voit un jeune homme abattu par les forces de sécurité recevoir des plombs sur tout le corps.

Une autre vidéo de Susangerd montre un manifestant blessé et la voix sur la vidéo dit : « Nos manifestations sont pacifiques mais ils utilisent des fusils pour nous tirer dessus… »

Les manifestations contre la crise de l’eau dans le Khouzistan ont initialement éclaté le 15 juillet. Elles sont devenues mortelles lorsque les forces de sécurité du régime ont tué deux hommes par balle pendant les manifestations.

Ces derniers jours, les autorités ont blessé et placé en détention de nombreux manifestants. Les habitants de Susangerd ont scandé la libération de leurs militants détenus au cours des dernières nuits.

Province iranienne du Khouzistan

La province iranienne du Khouzistan est réputée pour l’abondance de ses plans d’eau. Un tiers des eaux courantes de l’Iran coulent dans le Khouzistan. La province est irriguée par les rivières Karoun, Karkheh, Jarahi et Maroun. Malgré l’abondance des masses d’eau, le Khouzistan s’est transformé en une province sèche. Là, le bétail meurt par manque d’eau potable, les palmiers dépérissent et les habitants sont assoiffés par la chaleur torride de l’été.

Le Khuzestan est probablement l’un des endroits les plus chauds de la planète, avec une température maximale de 55°C/131°F en été.

Source : Iran HRM