Publié le : 29th janvier 2016

paria kohandel

Tv5monde Les Terriennes – En farsi, son prénom signifie « petite fée ». Et pourtant, la vie de Paria Kohandel n’a rien d’un conte. Cette jeune femme iranienne de 18 ans a fui son pays il y a 6 mois pour rejoindre un Etat européen où elle demande l’asile politique.

En Iran, elle a laissé son père, prisonnier politique depuis dix ans. Sa mère et sa soeur ont, elles aussi, quitté le pays pour le camp Liberty en Irak, où se trouvent retranchés de nombreux membres de l’Organisation des moudjahiddines du peuple iranien (OMPI), mouvement d’opposition aux pouvoirs iraniens, celui du Shah puis des Mollahs, depuis 1965.

Cette organisation fait partie du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI, opposition iranienne à l’étranger) qui a pris la jeune Paria sous son aile. C’est avec eux qu’elle s’est aussi mobilisée, mercredi 27 janvier 2016, contre la visite du président Hassan Rohani en France pendant deux jours après une tournée européenne.

C’était l’occasion pour Terriennes de la rencontrer afin d’en savoir davantage sur la vie et le combat de cette jeune fille de 18 ans. Elle dit vouloir être la « voix des sans-voix qui sont encore en Iran » à l’heure de l’accord sur le nucléaire et de la levée des sanctions européennes et américaines sur l’économie iranienne.

Nous les jeunes, quand on parle de 2009, cela nous rappelle le grand message que cette révolte portait. Mais après la trahison des candidats Mehdi Karoubi et Mir-Hossein Mousavi qui ont tourné le dos à la révolte, on a bien compris que l’on n’avait plus rien à attendre du régime iranien. C’est donc une responsabilité encore plus lourde pour notre génération.

Ce qui se prépare en Iran est bien plus fort que ce qui s’est passé en 2009 parce qu’ils sont tellement opprimés. Ils attendent la moindre faille, la moindre ouverture pour pouvoir exploser.

C’est justement sous la présidence de ce mollah modéré que les agressions à l’acide se sont multipliées contre les jeunes filles en Iran. J’ai une amie qui a aussi reçu des coups de machette sur son avant bras soi-disant trop dénudé. C’est lui qui a instauré l’amende financière pour les femmes mal voilées.

Lorsque Rohani est arrivé au pouvoir, les femmes n’ont plus eu l’autorisation d’entrer dans les stades. S’il est si modéré, pourquoi n’autorisent-ils toujours pas les femmes à chanter dans la rue ? Pourquoi certains groupes de musique doivent jouer clandestinement ? Il pourrait aussi donner des libertés très élémentaires comme autoriser les petites filles de 5 ans à ne pas se couvrir la tête pour aller à l’école.

Moi j’adorais par exemple faire de la moto. Mais pour les filles, c’est interdit. Alors je devais en emprunter une à quelqu’un de ma famille, et aller le soir dans des rues désertes pour en faire.

C’est sous Rohani que les familles des prisonniers politiques ont aussi été arrêtées. Pourquoi toutes ces exécutions encore en Iran ? C’est simplement parce qu’il a peur des gens et qu’il essaye d’étouffer leur voies et de contenir l’explosion.

Lire l’article en entier