Publié le : 19th septembre 2015

ImageTéhéran, Iran, 25 octobre – Lundi le journal gouvernemental Khorassan a écrit que dans la province du Mazandaran, au nord de l'Iran, près de 90 000 jeunes en age de scolarité ont été forcés d'abandonner leurs études pour toute une série de raisons, notamment le travail des enfants et la pauvreté.

« Le nombre de personnes ayant abandonné leurs études est considérable. C'est d'autant plus évident dans la province du Mazandaran que jusqu'à présent 90.000 élèves ont mis fin à leur scolarisation », note le journal.

Il cite un chercheur disant que la responsabilité en incombe à « la pauvreté culturel, le coût élevé de l'éducation, le recours aux adolescents et aux enfants dans le marché du travail, diverses difficultés financières et un manque de moyen financier pour une éducation suivie, l'absence de bourses et l'existence de l'analphabétisme dans la société ».

Le journal ajoute que les jeunes qui ont été forcé d'abandonner leurs études ont entre 11 et 17 ans.

Nouvelles associées