Publié le : 19th septembre 2015

ImageTéhéran, 8 août – Les femmes ne feront pas partie du gouvernement du nouveau président Mahmoud Ahmadinejad, a averti un ténor ultraconservateur dimanche.

Iran Focus, Téhéran, 8 août – Les femmes ne feront pas partie du gouvernement du nouveau président Mahmoud Ahmadinejad, a averti un ténor ultraconservateur dimanche.

Hamid-Reza Tarighi, un membre du comité central du parti Motalefeh, a déclaré à une agence de presse que « les circonstances ne sont pas rassemblées pour que les femmes soient ministres dans le gouvernement, mais elles peuvent probablement servir d'assistantes. »

Motalefeh est l'abréviation de Jamiat'ha-ye-Motalefeh Eslami, ou Associations islamiques unifiées. Elle a vu le jour dans les années 1960 sous la forme d'un groupe intégriste islamiste soutenant l'ayatollah Khomeiny. Ses membres ont assassiné le Premier ministre du chah Ali Mansour et plusieurs autres personnalités politiques. Ses dirigeants, issus du Bazaar de Téhéran, sont devenus des entrepreneurs multimilliardaires après la révolution. Ils s'opposent vigoureusement aux investissements étrangers et à l'intégration de l'Iran dans l'économie globale.

« Jusqu'à présent, nous avons connu de nombreuses épreuves et erreurs, mais notre pays est dans un état qui ne peut tolérer l'expérience d'un nouveau genre de gouvernement », a estimé Taraghi.

« Quand on accepte responsabilité d'agir, on doit être capable de mettre en œuvre ses décisions dans la pratique et d'utiliser son expérience passée sans créer le chaos dans l'administration du pays ou porter tort aux services concernés à cause de son inexpérience », a ajouté ce responsable ultra.

Taraghi a continué en disant que des individus inexpérimentés qui seraient nommés à des postes élevés dans les ministères, causeraient un retour en arrière de six mois, menant à une incapacité de prendre des décisions appropriées.

Ce membre du comité central du parti Motalefeh a ajouté qu'Ahmadinejad ne négocierait pas avec les minorités ethniques pour que leurs membres rejoignent son gouvernement.

En juillet, Habibollah Asgar-Owladi, un proche allié du guide suprême Ali Khameneï, avait dit que le gouvernement d'Ahmadinejad serait entièrement composé d'intégristes « islamistes ». « Il n'y aura pas d'outsiders », avait-il alors précisé.

 

Nouvelles associées